Comment trouver son ikigai ?

Nombreux sont les jeunes diplômés (et les cadres en quête de reconversion) qui se demandent dans quelle direction emmener leur carrière. Pour trouver la réponse à cette question, le pays du soleil levant a inventé un outil simple et puissant. Attrapez un crayon et une feuille de papier : c’est le moment de trouver votre ikigai.

L’ikigai : qu’est-ce que c’est ?

Créé au Japon, le terme ikigai rassemble les concepts « iki » (vie) et « gai » (qui vaut la peine). Trouver son ikigai s’apparenterait donc à donner un sens à sa vie, une raison de se lever le matin. Chez les Japonais, vivre en adéquation avec son ikigai est un gage de longévité et de bonne santé. Même s’il n’est pas toujours à visée professionnelle, cet outil peut se révéler très puissant pour trouver sa voie dans le monde du travail.

Les 4 éléments qui composent l’ikigai

Rassurez-vous, l’exercice de l’ikigai est bien plus simple qu’il n’y paraît. Pour vous y essayer, prenez le temps de réfléchir et de noter ces 4 éléments :

Ce que j’aime faire

Dans quelles activités vous sentez-vous bien ? Dans quelles tâches prenez-vous du plaisir au travail ? Quelles relations vous comblent ? Avez-vous des loisirs sur votre temps libre ?

Ce pour quoi je suis doué

Dans cette catégorie, notez toutes les activités dans lesquelles vous avez des compétences. Que savez-vous faire, peut-être même mieux que les autres ? Que cette opinion vienne de votre entourage ou de vous-même, elle est légitime dans l’exercice de l’ikigai.

Ce pour quoi je peux être payé

Quelles sont les activités pour lesquelles vous êtes déjà payé ? Celles pour lesquelles on pourrait vous rémunérer ? Et au-delà de l’argent, vous a-t-on déjà remercié ou reconnu pour un service rendu, par exemple ?

Ce dont le monde a besoin

Ici on ne parle pas de la paix dans le monde ni d’endiguer la famine. Interrogez-vous sur vos valeurs et sur la façon dont vous aimeriez contribuer au monde. Que pourriez-vous apporter aux autres ?

Au croisement de ces 4 éléments, demandez-vous à présent quelles activités pourrait les faire se rencontrer :

  • Entre ce que vous aimez et ce pour quoi vous êtes doué, se trouve votre passion,
  • Entre ce que vous aimez et ce dont le monde a besoin, se trouve votre mission,
  • Entre ce dont le monde a besoin et ce pour quoi vous pouvez être payé, se trouve votre vocation,
  • Entre ce pour quoi vous êtes doué et ce pour quoi vous pouvez être payé, se trouve votre profession.

Nos conseils pour utiliser l’ikigai

Pour tirer profit au maximum de cet exercice, rappelez-vous ces quelques astuces :

  • Avant de commencer, gardez l’esprit ouvert et laissez de côté les croyances que vous avez sur vous-même. Le résultat vous surprendra certainement.
  • Notez sur une autre feuille ce dont vous ne voulez plus voir dans le monde. Il est parfois plus facile d’identifier ce qui est déjà dans notre vie.
  • N’hésitez pas à demander à des proches de confiance de vous accompagner dans cette démarche.

C Bo Talents est là pour vous aider à identifier et valoriser vos compétences. Réservez un coaching pour prendre conscience de vos forces et trouver votre voie.

Tous les articles

santé mentale au travail

Les 3 conséquences de la pandémie sur la santé mentale des salariés

Même si la détresse psychologique est globalement en baisse chez les salariés, la pandémie de Covid-19 a laissé des traces […]

carrière ressources humaines

Pour quel métier des Ressources Humaines êtes-vous fait ?

Le domaine des Ressources Humaines offre des jobs enrichissants sur les plans humain et professionnel. Mais en vérité, il existe […]

trouver son ikigai

Comment trouver son ikigai ?

Nombreux sont les jeunes diplômés (et les cadres en quête de reconversion) qui se demandent dans quelle direction emmener leur […]

équi-coaching

Comment l’équi-coaching peut-il m’aider en tant que manager ?

Avez-vous déjà entendu parler de l’équi-coaching ? Dirigeants, managers ou employés, côtoyer les chevaux n’a jamais été aussi transformateur. La […]

intelligence émotionnelle manager

Pourquoi travailler son intelligence émotionnelle en tant que manager ?

Selon le Forum économique mondial, l’intelligence émotionnelle figurera parmi les dix compétences les plus attendues chez un manager en 2022 […]

Process communication

Qu’est-ce que la Process Communication ?

Le terme ne vous dit peut-être pas grand-chose, pourtant, sur les trente dernières années, plus de 130 000 Français ont […]

Communication au travail

Les pouvoirs insoupçonnés du rire au travail

Saviez-vous que le rire était arrivé chez l’homme avant la faculté de langage ? Il servait alors de signal pour […]

mieux communiquer au travail

4 conseils pour mieux gérer les conflits au travail

Chez C Bo Talents, on ne cesse de répéter qu’une entreprise est faite d’humains. Nos différences font notre richesse, mais […]

burn out au travail

Comment prévenir l’épuisement professionnel ?

En 2017, 18% des salariés et 21% des travailleurs indépendants déclaraient avoir déjà été victimes d’un syndrome d’épuisement professionnel (burn-out). […]

communication au travail

Les 4 piliers de la communication non-violente

Mise au point par le psychologue Marshall Rosenberg dans les années 1970, la Communication Non Violente (CNV) propose une autre […]

Voulez-vous faire pousser vos talents ?

Prendre contact

"Pour ce qui est de l'avenir, il ne s'agit pas de le prévoir mais de le rendre possible" A. De St Exupéry

Aurore sur la cime des montagnes

Passez à l’action

Votre message a bien été envoyé, merci !

Votre message n’a pas pu être envoyé, vérifiez avoir correctement rempli les champs du formulaire.

Veuillez saisir tous les champs obligatoires et cocher la case ci-dessus pour pouvoir envoyer cet e-mail !

Pourquoi travailler son intelligence émotionnelle en tant que manager ?

Selon le Forum économique mondial, l’intelligence émotionnelle figurera parmi les dix compétences les plus attendues chez un manager en 2022 (Source : The Future of Jobs Report 2018). Autant prendre le train en marche et travailler cette soft skill dès aujourd’hui pour façonner le management de demain. Vous y gagnerez, entre autres, un leadership plus aligné et une meilleure gestion de vous-même et de vos équipes. Zoom sur l’intelligence émotionnelle.

Une définition de l’intelligence émotionnelle

Comme son nom l’indique, le terme d’intelligence émotionnelle réunit à lui seul « intelligence » et « émotion ». Deux notions à qui l’on ne prête habituellement que peu de ressemblance. Pourtant, elles sont loin d’être incompatibles. Définie pour la première fois en 1990 par les psychologues Salovey & Mayer, l’intelligence émotionnelle repose sur 3 grands principes :

  • Reconnaître et mettre des mots sur ses propres émotions ;
  • Être capable de les comprendre pour les maîtriser ;
  • Utiliser cette nouvelle compétence dans sa prise de décision et ses relations.

Les principes de l’intelligence émotionnelle selon Goleman

D’après le modèle de Goleman développé en 1995, l’intelligence émotionnelle permet d’acquérir une meilleure conscience de soi en développant son auto-assurance, sa capacité à s’évaluer de façon réaliste, et à rire de soi-même (auto-dérision). De cette conscience de soi découle une meilleure maîtrise de ses émotions : réfléchir avant d’agir, savoir accepter le changement lorsqu’il se présente, etc. Troisième axe à souligner : la motivation à atteindre un objectif avec persistance et en accord avec ses propres valeurs. Une meilleure connaissance de ses propres émotions contribue inévitablement à une empathie bien plus importante. On apprend à comprendre et à s’impliquer dans le ressenti d’autrui. Conscience de soi, autogestion, empathie, autant de qualités qui contribuent à créer des relations pleines de sens et à accroître son leadership.

L’intelligence émotionnelle : la plus importante des soft skills pour un manager

La capacité de connaître et maîtriser ses émotions est aujourd’hui la clé vers un leadership plus conscient et efficace. C’est la porte d’entrée vers de nombreuses soft skills aujourd’hui très appréciées chez un manager :

  • L’écoute active et sincère, tout en restant professionnel et objectif dans toutes les situations ;
  • La capacité de présence et de concentration sur une tâche ou une situation, jusqu’à atteindre l’état de « flow » ;
  • La communication en entreprise, créer l’environnement propice au dialogue et savoir transmettre un message efficacement ;
  • L’adaptabilité, savoir diversifier son discours et ses réactions dans tous les contextes et face aux personnalités que l’on peut rencontrer ;
  • La négociation, être capable de concilier les intérêts de chacun notamment pour trouver une solution dans la résolution de conflits ;
  • Instaurer un climat de confiance au sein d’une équipe pour favoriser la créativité, l’esprit d’équipe et d’initiative.

Un manager qui fait preuve d’intelligence émotionnelle est un leader qui sait déceler les besoins exprimés par ses équipes, mettre ses émotions au service du bien commun, fédérer des équipes en créant des liens solides.

Bien que cela puisse paraître simple, développer son intelligence émotionnelle, ça s’apprend. Envie d’essayer ? Réservez un coaching avec C Bo Talents et transformez votre leadership aujourd’hui.

Tous les articles

santé mentale au travail

Les 3 conséquences de la pandémie sur la santé mentale des salariés

Même si la détresse psychologique est globalement en baisse chez les salariés, la pandémie de Covid-19 a laissé des traces […]

carrière ressources humaines

Pour quel métier des Ressources Humaines êtes-vous fait ?

Le domaine des Ressources Humaines offre des jobs enrichissants sur les plans humain et professionnel. Mais en vérité, il existe […]

trouver son ikigai

Comment trouver son ikigai ?

Nombreux sont les jeunes diplômés (et les cadres en quête de reconversion) qui se demandent dans quelle direction emmener leur […]

équi-coaching

Comment l’équi-coaching peut-il m’aider en tant que manager ?

Avez-vous déjà entendu parler de l’équi-coaching ? Dirigeants, managers ou employés, côtoyer les chevaux n’a jamais été aussi transformateur. La […]

intelligence émotionnelle manager

Pourquoi travailler son intelligence émotionnelle en tant que manager ?

Selon le Forum économique mondial, l’intelligence émotionnelle figurera parmi les dix compétences les plus attendues chez un manager en 2022 […]

Process communication

Qu’est-ce que la Process Communication ?

Le terme ne vous dit peut-être pas grand-chose, pourtant, sur les trente dernières années, plus de 130 000 Français ont […]

Communication au travail

Les pouvoirs insoupçonnés du rire au travail

Saviez-vous que le rire était arrivé chez l’homme avant la faculté de langage ? Il servait alors de signal pour […]

mieux communiquer au travail

4 conseils pour mieux gérer les conflits au travail

Chez C Bo Talents, on ne cesse de répéter qu’une entreprise est faite d’humains. Nos différences font notre richesse, mais […]

burn out au travail

Comment prévenir l’épuisement professionnel ?

En 2017, 18% des salariés et 21% des travailleurs indépendants déclaraient avoir déjà été victimes d’un syndrome d’épuisement professionnel (burn-out). […]

communication au travail

Les 4 piliers de la communication non-violente

Mise au point par le psychologue Marshall Rosenberg dans les années 1970, la Communication Non Violente (CNV) propose une autre […]

Voulez-vous faire pousser vos talents ?

Prendre contact

"Pour ce qui est de l'avenir, il ne s'agit pas de le prévoir mais de le rendre possible" A. De St Exupéry

Aurore sur la cime des montagnes

Passez à l’action

Votre message a bien été envoyé, merci !

Votre message n’a pas pu être envoyé, vérifiez avoir correctement rempli les champs du formulaire.

Veuillez saisir tous les champs obligatoires et cocher la case ci-dessus pour pouvoir envoyer cet e-mail !

Qu’est-ce que la Process Communication ?

Le terme ne vous dit peut-être pas grand-chose, pourtant, sur les trente dernières années, plus de 130 000 Français ont été formés à la Process Commmunication. Développée par le psychologue américain Taibi Kahler, la Process Communication est un modèle qui propose des outils pour faciliter les échanges entre les personnes. Même au travail, il est possible de mieux communiquer si l’on considère l’individualité de chacun. Zoom sur cette méthode encore méconnue.

Les 6 types de personnalité selon la Process Communication

Le modèle Process Communication décèle en chacun de nous 6 personnalités différentes. Elles cohabitent entre elles, à des degrés variés et nous avons la possibilité de nous exprimer à travers elles. Il existe cependant une base : notre type de personnalité naturel, celui selon lequel nous fonctionnons depuis toujours. Aux côtés de cette base, on trouve la phase : lorsque notre chemin de vie nous pousse à développer un type de personnalité différent de notre base. En fonction du type, les besoins psychologiques, le mode de perception et de communication seront différents.

L’Empathique

Doté d’une grande sensibilité et de compassion, le type Empathique est aux petits soins pour les autres et favorise l’harmonie au sein de l’équipe. Il perçoit et s’exprime à travers la chaleur et les émotions. Son truc : il a besoin de se sentir reconnu et aimé.

L’Analyseur (anciennement appelé le Travaillomane)

Le type Travaillomane est un être organisé et logique qui n’a pas peur des responsabilités. Ses capacités d’analyse et de compréhension sont reconnues dans son entourage. Son truc : qu’on reconnaisse son travail et ses compétences. Il perçoit et s’exprime via les faits. Avec lui, les informations sont échangées de façon presque automatique.

L‘Energiseur (anciennement Appelé le Rebelle)

Le type Rebelle est un véritable bout-en-train. Il possède des richesses de créativité, et de spontanéité et cherche à s’amuser dans toutes ses activités. Son truc : faire des blagues. Le Rebelle perçoit et s’exprime via des réactions sans filtre. Il a un besoin permanent de contact ludique et de complicité avec autrui.

L’Imagineur (autrefois dénommé le Rêveur)

Le monde intérieur du Rêveur est sans limite. Sa capacité de réfléchir et d’imaginer les choses calmement lui permet d’approcher des idées plus complexes que les autres types. Son truc : qu’on lui accorde des moments de solitude et de tranquilité. Sa perception et son expression se font à travers l’imagination.

Le Persévérant

Le type Persévérant est une personne tournée vers les principes. Engagé et consciencieux, ses valeurs revêtent pour lui une importance fondamentale. Son truc : que ses opinions soient entendues. C’est à travers ces dernières qu’il perçoit et s’exprime.

Le Promoteur

Le type Promoteur est un fonceur dans l’âme. Grâce à ses capacités d’adaptation, il vient à bout de n’importe quel défi. Il aime évoluer dans un environnement stimulant, dans lequel l’action est reine. Son truc : relever des challenges.

Comment mieux communiquer au travail grâce à la Process Communication ?

Le modèle Process Communication est un excellent outil de connaissance de soi, de gestion du stress et de sa communication avec les autres. Pour identifier la base d’une personne et communiquer efficacement avec elle, observez attentivement les mots qu’elle emploie le plus souvent. Comment pouvez-vous mêler vos deux personnalités pour éviter les conflits au travail ?

Pour en savoir plus, ne manquez pas le lancement prochain de ma formation en ligne « Mieux communiquer avec ses collègues de travail ».

Tous les articles

santé mentale au travail

Les 3 conséquences de la pandémie sur la santé mentale des salariés

Même si la détresse psychologique est globalement en baisse chez les salariés, la pandémie de Covid-19 a laissé des traces […]

carrière ressources humaines

Pour quel métier des Ressources Humaines êtes-vous fait ?

Le domaine des Ressources Humaines offre des jobs enrichissants sur les plans humain et professionnel. Mais en vérité, il existe […]

trouver son ikigai

Comment trouver son ikigai ?

Nombreux sont les jeunes diplômés (et les cadres en quête de reconversion) qui se demandent dans quelle direction emmener leur […]

équi-coaching

Comment l’équi-coaching peut-il m’aider en tant que manager ?

Avez-vous déjà entendu parler de l’équi-coaching ? Dirigeants, managers ou employés, côtoyer les chevaux n’a jamais été aussi transformateur. La […]

intelligence émotionnelle manager

Pourquoi travailler son intelligence émotionnelle en tant que manager ?

Selon le Forum économique mondial, l’intelligence émotionnelle figurera parmi les dix compétences les plus attendues chez un manager en 2022 […]

Process communication

Qu’est-ce que la Process Communication ?

Le terme ne vous dit peut-être pas grand-chose, pourtant, sur les trente dernières années, plus de 130 000 Français ont […]

Communication au travail

Les pouvoirs insoupçonnés du rire au travail

Saviez-vous que le rire était arrivé chez l’homme avant la faculté de langage ? Il servait alors de signal pour […]

mieux communiquer au travail

4 conseils pour mieux gérer les conflits au travail

Chez C Bo Talents, on ne cesse de répéter qu’une entreprise est faite d’humains. Nos différences font notre richesse, mais […]

burn out au travail

Comment prévenir l’épuisement professionnel ?

En 2017, 18% des salariés et 21% des travailleurs indépendants déclaraient avoir déjà été victimes d’un syndrome d’épuisement professionnel (burn-out). […]

communication au travail

Les 4 piliers de la communication non-violente

Mise au point par le psychologue Marshall Rosenberg dans les années 1970, la Communication Non Violente (CNV) propose une autre […]

Voulez-vous faire pousser vos talents ?

Prendre contact

"Pour ce qui est de l'avenir, il ne s'agit pas de le prévoir mais de le rendre possible" A. De St Exupéry

Aurore sur la cime des montagnes

Passez à l’action

Votre message a bien été envoyé, merci !

Votre message n’a pas pu être envoyé, vérifiez avoir correctement rempli les champs du formulaire.

Veuillez saisir tous les champs obligatoires et cocher la case ci-dessus pour pouvoir envoyer cet e-mail !

Les 4 piliers de la communication non-violente

Mise au point par le psychologue Marshall Rosenberg dans les années 1970, la Communication Non Violente (CNV) propose une autre façon d’interagir avec les autres. Souvent source de conflits, notre manque de remise en question nous pousse à voir nos échanges avec autrui comme un rapport de force. Hors, notre façon de nous exprimer a bien souvent une incidence sur nos relations, dans la vie professionnelle ou personnelle. Tour d’horizon des 4 principes de base de la Communication Non Violente.

Principe n°1 : Observation

Selon Rosenberg, la Communication Non Violente sert les trois objectifs suivants :

  • se libérer du conditionnement culturel qui est en désaccord avec nos désirs profonds,
  • créer un lien naturel et authentique avec soi-même et avec les autres,
  • entretenir des relations dans une générosité spontanée et non contrainte.

L’étape de l’observation consiste à considérer la situation qui nous pose problème de la façon la plus objective possible. En effet, un réflexe naturel serait immédiatement de porter un jugement sur la situation ou la personne qui en est la source. Hors, c’est ainsi que les tensions commencent à se créer. Préférez vous en tenir aux faits. Exemple : « Tu parles trop fort dans l’open space. » devient « Ce matin, tu étais au téléphone et le son de ta voix couvrait mes pensées. »

Principe n°2 : Sentiment

Plutôt que de pointer du doigt le comportement de l’autre et de l’accuser de tous vos maux, exprimez avec des mots ce que vous ressentez. Cette étape nécessite que vous fassiez preuve d’intelligence émotionnelle en vous interrogeant et en mettant des mots sur vos ressentis. Conseil : utilisez le pronom « je » pour expliquer ce que la situation suscite en vous. Exemple : « Quand tu parles à haute voix dans l’open space, je n’arrive pas à me concentrer. »

Principe n°3 : Besoin

Derrière les émotions que vous avez identifiées à l’étape n°2, se cache certainement un besoin inassouvi, une valeur incompromise ou encore une peur profonde. Selon la Communication Non Violente, les jugements que l’on porte sur l’autre ne sont que le reflet de nos propres besoins non comblés. À vous, donc, de mettre le doigt sur cette corde sensible, puis de l’exprimer, toujours de façon bienveillante. Exemple : « J’ai besoin d’être dans le calme pour travailler car je dois rendre ce dossier demain. »

Principe n°4 : Demande

Après avoir mis des mots sur ce qui vous chiffonnait, il est temps de chercher une solution pour améliorer la situation pour chacun. En gardant l’esprit ouvert, formulez donc une demande à votre interlocuteur pour désamorcer le conflit. Ce sera ensuite à lui de pratiquer une écoute active et bienveillante pour trouver un terrain d’entente. Sans rien exiger, posez-lui simplement la question. Exemple : « La prochaine fois, pourrais-tu baisser le son de ta voix ou passer ton appel dans la pièce à côté s’il-te-plaît ? »

La Communication Non Violente mériterait sans nul doute d’être inculquée à l’école, en famille et en entreprise. Mais ce n’est que depuis quelques décennies que le concept se développe en France. La meilleure solution reste encore de se former pour le comprendre. Suivez-moi sur LinkedIn et ne manquez pas le lancement prochain de ma formation en ligne « Mieux communiquer avec ses partenaires de travail ».

Tous les articles

santé mentale au travail

Les 3 conséquences de la pandémie sur la santé mentale des salariés

Même si la détresse psychologique est globalement en baisse chez les salariés, la pandémie de Covid-19 a laissé des traces […]

carrière ressources humaines

Pour quel métier des Ressources Humaines êtes-vous fait ?

Le domaine des Ressources Humaines offre des jobs enrichissants sur les plans humain et professionnel. Mais en vérité, il existe […]

trouver son ikigai

Comment trouver son ikigai ?

Nombreux sont les jeunes diplômés (et les cadres en quête de reconversion) qui se demandent dans quelle direction emmener leur […]

équi-coaching

Comment l’équi-coaching peut-il m’aider en tant que manager ?

Avez-vous déjà entendu parler de l’équi-coaching ? Dirigeants, managers ou employés, côtoyer les chevaux n’a jamais été aussi transformateur. La […]

intelligence émotionnelle manager

Pourquoi travailler son intelligence émotionnelle en tant que manager ?

Selon le Forum économique mondial, l’intelligence émotionnelle figurera parmi les dix compétences les plus attendues chez un manager en 2022 […]

Process communication

Qu’est-ce que la Process Communication ?

Le terme ne vous dit peut-être pas grand-chose, pourtant, sur les trente dernières années, plus de 130 000 Français ont […]

Communication au travail

Les pouvoirs insoupçonnés du rire au travail

Saviez-vous que le rire était arrivé chez l’homme avant la faculté de langage ? Il servait alors de signal pour […]

mieux communiquer au travail

4 conseils pour mieux gérer les conflits au travail

Chez C Bo Talents, on ne cesse de répéter qu’une entreprise est faite d’humains. Nos différences font notre richesse, mais […]

burn out au travail

Comment prévenir l’épuisement professionnel ?

En 2017, 18% des salariés et 21% des travailleurs indépendants déclaraient avoir déjà été victimes d’un syndrome d’épuisement professionnel (burn-out). […]

communication au travail

Les 4 piliers de la communication non-violente

Mise au point par le psychologue Marshall Rosenberg dans les années 1970, la Communication Non Violente (CNV) propose une autre […]

Voulez-vous faire pousser vos talents ?

Prendre contact

"Pour ce qui est de l'avenir, il ne s'agit pas de le prévoir mais de le rendre possible" A. De St Exupéry

Aurore sur la cime des montagnes

Passez à l’action

Votre message a bien été envoyé, merci !

Votre message n’a pas pu être envoyé, vérifiez avoir correctement rempli les champs du formulaire.

Veuillez saisir tous les champs obligatoires et cocher la case ci-dessus pour pouvoir envoyer cet e-mail !

Pourquoi et comment pratiquer la gratitude au travail ?

Pour bon nombre de Français, la gratitude sur le lieu de travail constitue un levier important pour leur qualité de vie en général. Un employé qui n’obtient pas la reconnaissance qu’il juge nécessaire peut être davantage sujet au stress. A contrario, la gratitude pratiquée au travail contribue à la motivation, à la productivité et au bonheur de façon générale. Voici 3 bonnes raisons de pratiquer la gratitude au travail.

Le meilleur moyen pour garder un collaborateur dans votre équipe

Connaissez-vous le principe de psychologie appelé « conditionnement opérant » ? Selon ce concept, un employé reste continuellement motivé lorsqu’il est récompensé de façon spontanée et imprévisible. Ce n’est pas pour rien que les machines à sous du casino sont si addictives : elles fonctionnent sur le même principe. Veillez donc à récompenser vos collaborateurs régulièrement, pour des occasions simples comme un anniversaire ou l’atteinte d’un objectif. Sachez aussi qu’une récompense accordée spontanément, sans occasion particulière, sera perçue comme plus authentique et sincère.

À long terme, les sentiments de reconnaissance et de respect sont plus motivants que le salaire et les avantages liés à ce dernier. Mieux encore qu’une augmentation, dites « merci » à vos collaborateurs, reconnaissez et validez leurs compétences, dites-leur à haute voix pourquoi vous appréciez de travailler avec eux. Et observez l’effet que cela a sur eux (et sur vous).

À ce sujet, (re)découvrez notre article sur la communication au travail.

La gratitude pour s’ancrer dans le moment présent

Les liens entre gratitude et bonheur ne sont plus à démontrer. En effet, la gratitude est une pratique de l’instant qui oblige à se trouver dans le moment présent. Or, les pensées négatives, qui génèrent le plus de stress, sont celles tournées vers les événements passés ou l’anticipation de l’avenir.

Pour intégrer la gratitude à votre journée de travail, pratiquez cet exercice simple : le soir, en rentrant du bureau, énumérez mentalement 3 choses pour lesquelles vous êtes reconnaissant.e dans votre journée (événements, situations, rencontres). Si des pensées négatives vous viennent en tête, voyez comment vous pouvez les rendre positives. Exemple : « Mon N+1 n’est pas assez présent quand j’ai besoin de lui » devient « Mon N+1 me fait confiance et m’accorde de l’autonomie pour évoluer ».

La gratitude au travail : alliée de la productivité

Depuis plusieurs années, la psychologie positive s’intéresse à la gratitude et a démontré qu’elle contribuait de façon importante au bien-être général de l’être humain. Parmi les bienfaits de la gratitude, on peut citer les suivants :

  • Amélioration de la qualité du sommeil,
  • Optimisation des fonctions cognitives, de la créativité, de la curiosité, de l’apprentissage,
  • Facilitation dans les échanges et la création de liens avec les autres,
  • Meilleure gestion des émotions négatives : colère, frustration, agacement, etc.

Un professionnel qui pratique la gratitude sera donc, globalement, quelqu’un de plus heureux et, par conséquent, beaucoup plus productif au travail. Après tout, le psychologue Abraham Maslow disait lui-même que les besoins d’appartenance et d’estime de soi, viennent avant celui d’accomplissement.

Quoi de mieux pour récompenser vos collaborateurs que de leur offrir une journée de cohésion d’équipe ? Réservez la vôtre dès maintenant avec C Bo Talents !

Tous les articles

santé mentale au travail

Les 3 conséquences de la pandémie sur la santé mentale des salariés

Même si la détresse psychologique est globalement en baisse chez les salariés, la pandémie de Covid-19 a laissé des traces […]

carrière ressources humaines

Pour quel métier des Ressources Humaines êtes-vous fait ?

Le domaine des Ressources Humaines offre des jobs enrichissants sur les plans humain et professionnel. Mais en vérité, il existe […]

trouver son ikigai

Comment trouver son ikigai ?

Nombreux sont les jeunes diplômés (et les cadres en quête de reconversion) qui se demandent dans quelle direction emmener leur […]

équi-coaching

Comment l’équi-coaching peut-il m’aider en tant que manager ?

Avez-vous déjà entendu parler de l’équi-coaching ? Dirigeants, managers ou employés, côtoyer les chevaux n’a jamais été aussi transformateur. La […]

intelligence émotionnelle manager

Pourquoi travailler son intelligence émotionnelle en tant que manager ?

Selon le Forum économique mondial, l’intelligence émotionnelle figurera parmi les dix compétences les plus attendues chez un manager en 2022 […]

Process communication

Qu’est-ce que la Process Communication ?

Le terme ne vous dit peut-être pas grand-chose, pourtant, sur les trente dernières années, plus de 130 000 Français ont […]

Communication au travail

Les pouvoirs insoupçonnés du rire au travail

Saviez-vous que le rire était arrivé chez l’homme avant la faculté de langage ? Il servait alors de signal pour […]

mieux communiquer au travail

4 conseils pour mieux gérer les conflits au travail

Chez C Bo Talents, on ne cesse de répéter qu’une entreprise est faite d’humains. Nos différences font notre richesse, mais […]

burn out au travail

Comment prévenir l’épuisement professionnel ?

En 2017, 18% des salariés et 21% des travailleurs indépendants déclaraient avoir déjà été victimes d’un syndrome d’épuisement professionnel (burn-out). […]

communication au travail

Les 4 piliers de la communication non-violente

Mise au point par le psychologue Marshall Rosenberg dans les années 1970, la Communication Non Violente (CNV) propose une autre […]

Voulez-vous faire pousser vos talents ?

Prendre contact

"Pour ce qui est de l'avenir, il ne s'agit pas de le prévoir mais de le rendre possible" A. De St Exupéry

Aurore sur la cime des montagnes

Passez à l’action

Votre message a bien été envoyé, merci !

Votre message n’a pas pu être envoyé, vérifiez avoir correctement rempli les champs du formulaire.

Veuillez saisir tous les champs obligatoires et cocher la case ci-dessus pour pouvoir envoyer cet e-mail !

4 techniques pour améliorer sa communication au travail

On le sait, une mauvaise communication sur le lieu de travail est source de stress, voire de conflit au sein d’une équipe. Elle peut même impacter votre productivité et votre bien-être général de façon négative. Lorsqu’un désaccord survient, il y a généralement deux écoles : se taire et ruminer sa propre colère, ou générer un conflit. Or, une communication bien maîtrisée peut prévenir bon nombre de tensions entre collaborateurs. Voici 4 techniques efficaces pour améliorer votre communication au travail.

Choisir le bon moment pour exprimer ses émotions

L’attitude de votre collègue vous dérange et vous avez besoin de lui en parler ? Pour désamorcer la situation, soyez sûr d’opter pour un moment où votre interlocuteur n’est pas occupé ni contrarié. Un endroit calme, à l’écart du reste de l’équipe, vous permettra également de vous entretenir dans de bonnes conditions. Cette technique est l’occasion pour vous de prendre du recul et de ne pas réagir « à chaud ».

Exprimer ses émotions à la 1ère personne

Utiliser le «je» est une méthode connue depuis longtemps dans la communication au travail, et même dans la sphère privée (famille, amis …). Commencez par évoquer la situation qui vous pose problème, puis ce que cela vous fait ressentir. Par exemple, si votre collègue parle trop fort au téléphone dans l’open space, dites-lui « Quand ta voix est forte au téléphone, je me sens déconcentré/perturbé et je n’arrive pas à travailler efficacement. » C’est une excellente façon de lui faire prendre conscience de son comportement sans qu’il se sente agressé.

À ce sujet, (re)découvrez notre article sur la Communication Non Violente.

L’écoute active : écouter pour être écouté

Pour mener une conversation, il faut au moins deux personnes, n’est-ce pas ? L’idée est donc de porter une attention particulière à la qualité de l’échange et de la relation. Créez les conditions qui permettront à votre interlocuteur de s’exprimer et de se sentir compris. L’objectif n’est pas d’avoir raison, mais de trouver ensemble un terrain d’entente.

Pour pratiquer l’écoute active, il est nécessaire de maîtriser certaines compétences :

  • Montrer de l’empathie
  • Percevoir ce qui n’est pas dit (la communication non verbale)
  • Utiliser les silences à bon escient
  • Savoir relancer son interlocuteur
  • Utiliser la reformulation pour s’assurer d’avoir bien compris
  • Se servir du questionnement : la méthode CQQCOQP (Comment ? Qui? Quoi ? Combien ? Où ? Quand ? et Pourquoi ?)

L’importance de la communication non verbale

Vous ne vous en rendez certainement pas compte, mais 60% de votre communication est non-verbale. Au même titre que vos paroles, vos gestes et votre attitude ont un impact sur vos interlocuteurs. Que vous soyez manager ou employé, garder une posture transparente, cohérente et positive contribue à améliorer la qualité de vos échanges entre membres d’une même équipe. Pour bien vous faire comprendre et véhiculer clairement votre message, suivez ces quelques conseils :

  • Arborez un visage décontracté et ouvert, voire souriant ;
  • Montrez que vous êtes ouvert au dialogue en décroisant les bras ;
  • Tenez-vous droit pour signifier votre assurance ;
  • Regardez votre interlocuteur dans les yeux pour lui montrer que vous le considérez.

Vous l’aurez compris, la communication au travail doit être positive, bienveillante et prendre en compte tous les acteurs du dialogue. C’est le sujet de ma prochaine formation dont le lancement est prévu pour bientôt. D’ici là, contactez-moi pour un coaching individuel ou en équipe. Ensemble, harmonisons les relations au sein de votre équipe !

Tous les articles

santé mentale au travail

Les 3 conséquences de la pandémie sur la santé mentale des salariés

Même si la détresse psychologique est globalement en baisse chez les salariés, la pandémie de Covid-19 a laissé des traces […]

carrière ressources humaines

Pour quel métier des Ressources Humaines êtes-vous fait ?

Le domaine des Ressources Humaines offre des jobs enrichissants sur les plans humain et professionnel. Mais en vérité, il existe […]

trouver son ikigai

Comment trouver son ikigai ?

Nombreux sont les jeunes diplômés (et les cadres en quête de reconversion) qui se demandent dans quelle direction emmener leur […]

équi-coaching

Comment l’équi-coaching peut-il m’aider en tant que manager ?

Avez-vous déjà entendu parler de l’équi-coaching ? Dirigeants, managers ou employés, côtoyer les chevaux n’a jamais été aussi transformateur. La […]

intelligence émotionnelle manager

Pourquoi travailler son intelligence émotionnelle en tant que manager ?

Selon le Forum économique mondial, l’intelligence émotionnelle figurera parmi les dix compétences les plus attendues chez un manager en 2022 […]

Process communication

Qu’est-ce que la Process Communication ?

Le terme ne vous dit peut-être pas grand-chose, pourtant, sur les trente dernières années, plus de 130 000 Français ont […]

Communication au travail

Les pouvoirs insoupçonnés du rire au travail

Saviez-vous que le rire était arrivé chez l’homme avant la faculté de langage ? Il servait alors de signal pour […]

mieux communiquer au travail

4 conseils pour mieux gérer les conflits au travail

Chez C Bo Talents, on ne cesse de répéter qu’une entreprise est faite d’humains. Nos différences font notre richesse, mais […]

burn out au travail

Comment prévenir l’épuisement professionnel ?

En 2017, 18% des salariés et 21% des travailleurs indépendants déclaraient avoir déjà été victimes d’un syndrome d’épuisement professionnel (burn-out). […]

communication au travail

Les 4 piliers de la communication non-violente

Mise au point par le psychologue Marshall Rosenberg dans les années 1970, la Communication Non Violente (CNV) propose une autre […]

Voulez-vous faire pousser vos talents ?

Prendre contact

"Pour ce qui est de l'avenir, il ne s'agit pas de le prévoir mais de le rendre possible" A. De St Exupéry

Aurore sur la cime des montagnes

Passez à l’action

Votre message a bien été envoyé, merci !

Votre message n’a pas pu être envoyé, vérifiez avoir correctement rempli les champs du formulaire.

Veuillez saisir tous les champs obligatoires et cocher la case ci-dessus pour pouvoir envoyer cet e-mail !