Communication positive au travail : ces phrases qui tuent la relation professionnelle

Bien communiquer avec ses collègues de travail, c’est tout un art. Mais puisque personne n’est parfait, nous commettons tous quelques erreurs innocentes de temps à autre. Malheureusement, ces inattentions peuvent, à la longue, entacher nos relations professionnelles. Voici les 12 phrases à ne pas dire au bureau.

1. « C’est injuste »

La comparaison n’est pas rare entre collègues de travail. Une augmentation qui vous est passée sous le nez peut provoquer de la frustration, un sentiment d’injustice, voire de la colère. Plutôt que de l’exprimer ainsi, montrez-vous positif en exposant calmement vos arguments.

2. « Je ne suis pas payé pour ça »

Aussi pertinente qu’elle puisse être pour vous, cette remarque peut vous faire passer pour quelqu’un de détaché ou d’égocentrique. Si vous souhaitez refuser une tâche, mentionnez par exemple vos tâches déjà en cours pour rappeler à votre supérieur votre charge de travail actuelle.

3. « Je pense que… »

Le verbe “penser” peut évoquer l’incertitude chez votre interlocuteur. Pour vous affirmer plus clairement et susciter la crédibilité, optez pour des verbes plus assertifs : “Je sais que nous sommes le partenaire qu’il vous faut”, “Je suis certain que nous mènerons à bien ce projet”.

4. « Pas de problème »

Bien que courante en réponse à un “merci” d’un collègue, cette formulation sous-entend que cela aurait pu poser un souci dans une autre situation. Préférez la version positive : “Je t’en prie” ou “Avec plaisir”.

5. « Je vais essayer »

Ici aussi, le verbe “essayer” traduit une forme d’incertitude. Votre interlocuteur peut croire que vous ne lui rendrez peut-être pas le service qu’il vous a demandé. Dites plutôt au futur “Je m’en occuperai” avec une échéance si possible.

6. « Mon boulot est nul »

Même si l’envie est parfois très forte, dénigrer votre poste, votre société ou vos collaborateurs, peut donner une image négative et immature de vous. Évitez le langage trop familier et montrez-vous constructif dans votre discours.

7. « On a toujours fait comme ça »

Il y a fort à parier que votre employeur préférera un esprit d’innovation et votre créativité à cette expression qui montre un esprit plutôt rigide et enfermé dans le passé. Montrez que vous êtes ouvert à la nouveauté en disant par exemple “Cette idée est intéressante, comment ça fonctionne ?”

8. « Je ne peux rien y faire »

C’est une phrase à ne pas dire si vous voulez montrer votre dynamisme et votre bonne volonté. Vous serez plus gratifié si vous vous montrez proactif : “Voilà ce qu’on pourrait faire …”

9. « Vous auriez dû… »

Une phrase qui commence ainsi sonnera comme un reproche pour l’autre. Favorisez plutôt la coopération et l’harmonie en vous concentrant sur l’avenir : “La prochaine fois, pourriez-vous me faire un retour plus rapide ?”.

10. « Je me trompe peut-être, mais… »

Cette expression décrédibilise d’entrée ce que vous direz ensuite et traduit une mauvaise estime de vous-même. Cela peut amener votre interlocuteur à percevoir votre message de façon erronée. N’ayez pas peur de vous affirmer en disant “Je propose que …”

11. « Vous ne pensez pas ? »

En cherchant l’approbation de votre audience, vous montrez un manque d’assurance dans vos paroles. En étant persuasif et sûr de vous, vous rallierez davantage de monde à votre cause.

12. « Je n’ai pas le temps »

Plutôt que de balayer la demande de votre collègue d’un revers de la main, répondez-lui positivement tout en mentionnant votre charge de travail : “Peut-on se voir après la réunion de ce matin ?”

S’il n’est pas évident d’éliminer complètement ces expressions de notre langage, prendre conscience de leur incidence est un bon début. Vous pouvez par exemple, commencer par les remarquer chez les autres pour y prêter attention à votre tour. C Bo Talents vous accompagne pour harmoniser vos relations au travail : contactez-moi !

Tous les articles

Besoins humains

5 théories sur les besoins humains

S’ils se présentent dès la naissance, nos besoins ne nous quittent pas à l’âge adulte. Bien au contraire, nous avons […]

Déjouez les manipulateurs au boulot et gardez le contrôle sur sa sérénité.

Déjouez les manipulateurs au boulot et gardez le contrôle sur sa sérénité. L’ombre de la manipulation au travail Au travail, […]

être à l'aise séance photo

3 conseils pour être à l’aise devant l’objectif d’un photographe

S’il y a un moment redouté par beaucoup de personnes, c’est bien celui qui nous fait passer devant l’objectif d’un […]

Boucle SEVF

La boucle SEVF : à quoi ça sert et comment l’appliquer ?

Le célèbre thérapeute Stephen Karpman a mis en évidence les 4 compétences qui selon lui, améliorent la qualité de l’écoute […]

coaching professionnel

En quoi consiste le métier de coach professionnel ?

Le coaching souffre encore de certains préjugés, comme le fait que les résultats ne seraient pas mesurables ou que le […]

fatigue informationnelle

Comment préserver sa santé mentale face à l’infobésité ?

C’est aujourd’hui un Français sur deux qui est concerné par cette nouvelle forme de mal-être qu’est la fatigue informationnelle. Chaînes […]

communication positive

Communication positive au travail : ces phrases qui tuent la relation professionnelle

Bien communiquer avec ses collègues de travail, c’est tout un art. Mais puisque personne n’est parfait, nous commettons tous quelques […]

7C communication

Une communication efficace grâce à la méthode des 7 C

Notre façon de communiquer avec notre entourage professionnel peut parfois être source de malentendus et provoquer des conflits. Alors comment […]

Voulez-vous faire pousser vos talents ?

Prendre contact

"Pour ce qui est de l'avenir, il ne s'agit pas de le prévoir mais de le rendre possible" A. De St Exupéry

Aurore sur la cime des montagnes

Passez à l’action

Votre message a bien été envoyé, merci !

Votre message n’a pas pu être envoyé, vérifiez avoir correctement rempli les champs du formulaire.

Veuillez saisir tous les champs obligatoires et cocher la case ci-dessus pour pouvoir envoyer cet e-mail !

Une communication efficace grâce à la méthode des 7 C

Notre façon de communiquer avec notre entourage professionnel peut parfois être source de malentendus et provoquer des conflits. Alors comment s’assurer que le message passe bien et éviter les tensions ? La technique des 7 C vous offre une formidable réponse.

Les 7 C en communication : qu’est-ce que c’est ?

La méthode des 7C est un excellent outil pour s’assurer que notre message est bien reçu par notre interlocuteur. Qu’il s’agisse de communication orale ou écrite, il nous revient d’être clair, concis, concret, correct, cohérent, complet et courtois. Voyez-le comme une check-list à sortir avant une prise de parole importante, par exemple.

Clair

Pour être compris, le message doit être le plus clair possible. Ne vous attendez pas à ce que l’autre lise entre les lignes ou devine ce que vous avez derrière la tête. Facilitez-lui la tâche et dites clairement ce qu’il en est, avec des phrases courtes et des mots qu’il comprend. Pour cela, mettez-vous à sa place : est-il familier avec le sujet ?

Concis

Plus votre discours est long, plus vous risquez de “perdre” votre interlocuteur. Au contraire, limitez au maximum vos explications et ne donnez que les détails nécessaires. Soignez vos tournures de phrases pour ne pas alourdir votre message.

Concret

Ne dit-on pas “Une image vaut mille mots” ? Illustrez vos propos avec des exemples concrets pour que l’on retienne mieux votre message et que l’on s’y identifie.

Correct

Respectez le niveau de langage (soutenu, courant, familier), le vocabulaire et les règles de savoir-être qui correspondent à votre cible. Dans le cas de l’écrit, soignez votre orthographe et votre grammaire. Des détails qui peuvent changer la façon dont on perçoit votre message.

Cohérent

Pour une communication efficace, vous devez suivre un fil rouge et faire s’enchaîner les informations avec fluidité. Évitez de faire trop d’apartés pour ne pas partir dans tous les sens et vous éloigner de votre sujet principal. La cohérence de votre discours suscitera la confiance chez vos interlocuteurs.

Complet

Sans être trop long, votre message doit être le plus exhaustif possible. Vous devez délivrer toutes les informations nécessaires à votre cible pour qu’elle comprenne ce que vous dites. Sans compter que vous vous placerez en position d’expert sur le sujet et montrerez les compétences dont vous êtes capable.

Courtois

Inutile de rappeler que les formules de politesse sont à respecter. Par ailleurs, on néglige souvent le langage corporel alors qu’il transmet plus de la moitié du message. Lors d’une prise de parole orale, montrez votre ouverture et votre positivité pour engager le dialogue avec votre interlocuteur. À l’écrit, vous pouvez imprégner votre discours d’authenticité ou d’empathie.

La méthode des 7 C permet d’assurer une communication efficace et fluide, des échanges respectueux et productifs et des relations saines avec vos collaborateurs. Chez C Bo Talents, vous coache grâce à la Process Communication et la Communication Non Violente. Contactez-nous pour en savoir plus.

Tous les articles

Besoins humains

5 théories sur les besoins humains

S’ils se présentent dès la naissance, nos besoins ne nous quittent pas à l’âge adulte. Bien au contraire, nous avons […]

Déjouez les manipulateurs au boulot et gardez le contrôle sur sa sérénité.

Déjouez les manipulateurs au boulot et gardez le contrôle sur sa sérénité. L’ombre de la manipulation au travail Au travail, […]

être à l'aise séance photo

3 conseils pour être à l’aise devant l’objectif d’un photographe

S’il y a un moment redouté par beaucoup de personnes, c’est bien celui qui nous fait passer devant l’objectif d’un […]

Boucle SEVF

La boucle SEVF : à quoi ça sert et comment l’appliquer ?

Le célèbre thérapeute Stephen Karpman a mis en évidence les 4 compétences qui selon lui, améliorent la qualité de l’écoute […]

coaching professionnel

En quoi consiste le métier de coach professionnel ?

Le coaching souffre encore de certains préjugés, comme le fait que les résultats ne seraient pas mesurables ou que le […]

fatigue informationnelle

Comment préserver sa santé mentale face à l’infobésité ?

C’est aujourd’hui un Français sur deux qui est concerné par cette nouvelle forme de mal-être qu’est la fatigue informationnelle. Chaînes […]

communication positive

Communication positive au travail : ces phrases qui tuent la relation professionnelle

Bien communiquer avec ses collègues de travail, c’est tout un art. Mais puisque personne n’est parfait, nous commettons tous quelques […]

7C communication

Une communication efficace grâce à la méthode des 7 C

Notre façon de communiquer avec notre entourage professionnel peut parfois être source de malentendus et provoquer des conflits. Alors comment […]

Voulez-vous faire pousser vos talents ?

Prendre contact

"Pour ce qui est de l'avenir, il ne s'agit pas de le prévoir mais de le rendre possible" A. De St Exupéry

Aurore sur la cime des montagnes

Passez à l’action

Votre message a bien été envoyé, merci !

Votre message n’a pas pu être envoyé, vérifiez avoir correctement rempli les champs du formulaire.

Veuillez saisir tous les champs obligatoires et cocher la case ci-dessus pour pouvoir envoyer cet e-mail !

L’aïkido verbal ou l’art d’éviter le conflit grâce à la communication

Les occasions ne manquent pas au travail de recevoir des remarques, jugements et remontrances de la part de ses collaborateurs. L’aïkido verbal est une discipline qui propose de mieux appréhender ces “agressions verbales” et ramener l’harmonie dans nos relations professionnelles. Explications.

L’aïkido verbal : qu’est-ce que c’est ?

Vous l’aurez compris, l’aïkido verbal s’inspire des arts martiaux. Mais il ne s’agit pas de donner des high kick et des uppercuts à vos collègues de travail. L’objectif de cette discipline est de désamorcer les conflits en dirigeant les agressions verbales vers plus d’apaisement. Dans la même démarche que la Communication Non Violente ou la Process Communication, l’aïkido verbal est une technique pacifique qui tend à ramener l’harmonie au sein du collectif.

Qu’appelle-t-on une “attaque verbale” ? Il peut s’agir d’un reproche, d’un jugement, d’une critique ou encore d’une plainte exprimée d’un collaborateur à un autre. Peu importe la relation hiérarchique, les attaques verbales entraînent bien souvent une réponse émotionnelle qui influence la réaction de l’interlocuteur.

3 étapes pour réagir à une agression verbale

L’aïkido verbal prévoit un processus en 3 étapes pour réagir de façon appropriée lorsqu’une agression verbale se présente. Votre manager vous fait un reproche, votre collègue de bureau se permet de critiquer votre façon de travailler … Voici comment vous empêcher de leur sauter à la gorge :

  • Le “sourire intérieur” : il consiste à invoquer en vous une forme de confiance et de maîtrise qui vous place dans les bonnes conditions pour recevoir l’attaque et ne pas entrer en conflit.
  • Puis, l’idée est d’accompagner votre “attaquant” en vous mettant à sa place, en essayant de voir la situation de son point de vue. Ça n’est pas l’étape la plus facile, mais c’est comme lui dire “je te vois et je regarde dans la même direction que toi”.
  • Enfin, on peut revenir à un équilibre en suscitant le dialogue et en proposant une solution qui donne satisfaction à chacun.

Cette simple technique (on n’a pas dit facile !) permet d’éviter d’envenimer le conflit en n’entrant pas dans le jeu de votre adversaire. Mais plutôt en lui montrant votre volonté de revenir à l’apaisement.

Quelques mouvements d’aïkido verbal pour vous entraîner

À l’image de l’art martial, la discipline se pratique dans des “dojos verbaux” aux moyens de plusieurs “mouvements”. En vous entraînant, vous développerez les réflexes appropriés face aux situations courantes de la vie professionnelle.

  • Un collègue qui exprime son mécontentement face à une décision du patron ? Donnez-lui la permission de vivre ses émotions négatives et de les sortir de son système. Cela vous place dans une position d’écoute et de soutien pour ce collègue. S’il le souhaite, vous pourrez ensuite trouver une solution ensemble.
  • Lorsque votre manager critique sans ménagement votre dernière réalisation, invoquez votre sourire intérieur. Puis, montrez-lui que vous êtes d’accord avec lui avant de lui demander conseil pour vous améliorer. Cela va d’abord le déstabiliser puis le flatter.

Pour aller plus loin, et pratiquer l’art de déjouer ces attaques et les jeux psychologiques sous-jacents, l’Académie Training is 4rt propose des formations sur les modèles de la Process Communication et du Triangle de Karpman, et vous pourrez tester leur Dojo 😉

Tous les articles

Besoins humains

5 théories sur les besoins humains

S’ils se présentent dès la naissance, nos besoins ne nous quittent pas à l’âge adulte. Bien au contraire, nous avons […]

Déjouez les manipulateurs au boulot et gardez le contrôle sur sa sérénité.

Déjouez les manipulateurs au boulot et gardez le contrôle sur sa sérénité. L’ombre de la manipulation au travail Au travail, […]

être à l'aise séance photo

3 conseils pour être à l’aise devant l’objectif d’un photographe

S’il y a un moment redouté par beaucoup de personnes, c’est bien celui qui nous fait passer devant l’objectif d’un […]

Boucle SEVF

La boucle SEVF : à quoi ça sert et comment l’appliquer ?

Le célèbre thérapeute Stephen Karpman a mis en évidence les 4 compétences qui selon lui, améliorent la qualité de l’écoute […]

coaching professionnel

En quoi consiste le métier de coach professionnel ?

Le coaching souffre encore de certains préjugés, comme le fait que les résultats ne seraient pas mesurables ou que le […]

fatigue informationnelle

Comment préserver sa santé mentale face à l’infobésité ?

C’est aujourd’hui un Français sur deux qui est concerné par cette nouvelle forme de mal-être qu’est la fatigue informationnelle. Chaînes […]

communication positive

Communication positive au travail : ces phrases qui tuent la relation professionnelle

Bien communiquer avec ses collègues de travail, c’est tout un art. Mais puisque personne n’est parfait, nous commettons tous quelques […]

7C communication

Une communication efficace grâce à la méthode des 7 C

Notre façon de communiquer avec notre entourage professionnel peut parfois être source de malentendus et provoquer des conflits. Alors comment […]

Voulez-vous faire pousser vos talents ?

Prendre contact

"Pour ce qui est de l'avenir, il ne s'agit pas de le prévoir mais de le rendre possible" A. De St Exupéry

Aurore sur la cime des montagnes

Passez à l’action

Votre message a bien été envoyé, merci !

Votre message n’a pas pu être envoyé, vérifiez avoir correctement rempli les champs du formulaire.

Veuillez saisir tous les champs obligatoires et cocher la case ci-dessus pour pouvoir envoyer cet e-mail !

Les 5 principes de Palo Alto : communiquer, c’est tout un art

Toutes les relations qui existent dans notre société se fondent sur la communication interpersonnelle. Si nous ne faisons pas toujours attention à notre façon de communiquer, elle est pourtant bien souvent garante d’efficacité et de relations saines. Le psychologue Paul Watzlawick et l’École de Palo Alto (courant de pensée en psychosociologie) ont d’ailleurs mis en évidence 5 grands principes de la communication.

1. On ne peut pas ne pas communiquer

Pour faire simple, tout est communication. L’ensemble des comportements humains sont considérés comme une forme de communication. Et celle-ci peut être de 3 types :

  • La communication verbale : forme la plus évidente, elle se compose de mots et de phrases. Mais contrairement à ce que l‘on pourrait croire, ceux-ci ne constituent que 7% du message véhiculé.
  • La communication non-verbale : composée des silences, des gestes, de la posture et du placement du corps dans l’espace. Elle représente pas moins de 55% du message.
  • La communication para-verbale : il y a ce que l’on dit, et il y a la façon dont on le dit. Il s’agit ici des intonations, du volume de la voix ou encore du rythme du discours. Cela représente 38% du message.

Les mots ont donc leur importance, mais ils ne font pas tout. On communique aussi à travers le corps, le visage, et la voix.

2. Toute communication vient en deux temps : le contenu et la relation

Ainsi, le contenu correspond tout simplement à l’information transmise. Et la relation est en lien avec la perception de l’information. Lorsque la relation est saine, sans conflit, le contenu est au premier plan. Mais dans le cas où la relation est perturbée, la forme prend le pas sur le message.

3. La nature de la relation dépend de la ponctuation de la communication

Avez-vous déjà fait attention à la façon dont vous terminez vos phrases, lorsque vous communiquez avec les autres ? La manière dont une communication se ponctue en dit beaucoup sur la nature de la relation entre les interlocuteurs. C’est d’ici que naissent de nombreux conflits, liés à des désaccords ou des jeux de pouvoir. Pour démêler les réelles intentions des interprétations qu’on en fait, communiquer sur notre manière de communiquer peut être une bonne idée.

4. La communication est à la fois digitale et analogique

La communication digitale est précise : elle repose sur les mots, les symboles et la structure. Un mot est égal à une idée. La communication analogique, elle, concerne le reste (les images, gestes et comportements). Plus intuitive et moins précise, elle peut susciter des interprétations pas toujours correctes. Lorsque l’on communique, on mobilise les deux en permanence.

5. Un échange peut être symétrique ou complémentaire

Puisque notre façon de communiquer dépend fortement de la relation que nous avons avec cette personne, on a tendance à adapter notre posture selon le statut de notre interlocuteur. Lorsqu’il y a une différence, liée à l’âge ou encore la position hiérarchique, on parle d’une relation complémentaire. Si, au contraire, il y a égalité entre les deux personnes, la relation est symétrique.

Communiquer, c’est donc tout un art. Chez C Bo Talents, nous pensons qu’une communication efficace en entreprise est une condition sine qua non pour bien travailler. C’est pourquoi nous accompagnons notamment les dirigeants et managers à mieux communiquer avec leurs collaborateurs. Contactez-nous pour en savoir plus.

Tous les articles

Besoins humains

5 théories sur les besoins humains

S’ils se présentent dès la naissance, nos besoins ne nous quittent pas à l’âge adulte. Bien au contraire, nous avons […]

Déjouez les manipulateurs au boulot et gardez le contrôle sur sa sérénité.

Déjouez les manipulateurs au boulot et gardez le contrôle sur sa sérénité. L’ombre de la manipulation au travail Au travail, […]

être à l'aise séance photo

3 conseils pour être à l’aise devant l’objectif d’un photographe

S’il y a un moment redouté par beaucoup de personnes, c’est bien celui qui nous fait passer devant l’objectif d’un […]

Boucle SEVF

La boucle SEVF : à quoi ça sert et comment l’appliquer ?

Le célèbre thérapeute Stephen Karpman a mis en évidence les 4 compétences qui selon lui, améliorent la qualité de l’écoute […]

coaching professionnel

En quoi consiste le métier de coach professionnel ?

Le coaching souffre encore de certains préjugés, comme le fait que les résultats ne seraient pas mesurables ou que le […]

fatigue informationnelle

Comment préserver sa santé mentale face à l’infobésité ?

C’est aujourd’hui un Français sur deux qui est concerné par cette nouvelle forme de mal-être qu’est la fatigue informationnelle. Chaînes […]

communication positive

Communication positive au travail : ces phrases qui tuent la relation professionnelle

Bien communiquer avec ses collègues de travail, c’est tout un art. Mais puisque personne n’est parfait, nous commettons tous quelques […]

7C communication

Une communication efficace grâce à la méthode des 7 C

Notre façon de communiquer avec notre entourage professionnel peut parfois être source de malentendus et provoquer des conflits. Alors comment […]

Voulez-vous faire pousser vos talents ?

Prendre contact

"Pour ce qui est de l'avenir, il ne s'agit pas de le prévoir mais de le rendre possible" A. De St Exupéry

Aurore sur la cime des montagnes

Passez à l’action

Votre message a bien été envoyé, merci !

Votre message n’a pas pu être envoyé, vérifiez avoir correctement rempli les champs du formulaire.

Veuillez saisir tous les champs obligatoires et cocher la case ci-dessus pour pouvoir envoyer cet e-mail !

Quelles sont les 6 dimensions de l’émotion ?

Selon la théorie du neuroscientifique américain Richard Davidson, nous avons chacun un « style émotionnel », responsable de nos réactions à ce qui se présente à nous. Chaque style possèderait ce que l’on appelle « les 6 dimensions de l’émotion » dont certaines prédomineraient en chacun de nous. Un pas de plus vers la connaissance de soi et une meilleure communication interpersonnelle ?

Quelles sont les 6 dimensions de l’émotion ?

Davidson décompose l’émotion en 6 dimensions, dépendantes de l’activité de certaines zones du cerveau.

La résilience

Une grande résilience permet de mieux surmonter les émotions négatives dans toutes les situations de la vie. Ici, le cortex préfrontal inhibe notamment l’activité de l’amygdale, qui intervient dans la création de l’émotion. La résilience est d’autant plus élevée que ces deux zones sont actives et connectées l’une à l’autre.

La conscience de soi

Deux zones du cerveau nous rendent aptes à identifier les émotions qui nous traversent : l’insula et le cortex somatosensoriel. Ces derniers participent à la collecte et à l’analyse des sensations corporelles. Ils nous permettent par exemple, de nous rendre compte des tensions que l’on ressent dans les embouteillages ou avant une prise de parole en public.

L’intuition sociale

L’intuition sociale est la capacité à décoder les signaux envoyés par notre interlocuteur. Par exemple, il peut s’agir de savoir s’il est temps d’arrêter une conversation ou de la poursuivre. Ici, c’est une zone du cerveau appelée « gyrus fusiforme », responsable du déchiffrage de l’émotion sur les visages, qui intervient. Plus son activité est élevée, plus l’intuition sociale d’un individu est développée. Pour cela, il faut aussi que l’amygdale, centre des émotions négatives, ne soit pas trop active.

La sensibilité au contexte

La sensibilité au contexte nous permet d’agir et réagir de façon appropriée à l’environnement dans lequel on se trouve. Exemple : ne pas parler trop fort au cinéma. L’hippocampe recherche dans notre mémoire les souvenirs associés aux circonstances en question. Puis, le cortex préfrontal s’occupe de juger quelles actions sont les plus adéquates. Comme pour les autres dimensions de l’émotion, le niveau de sensibilité au contexte dépend de l’activation et de la connexion de ces régions du cerveau.

La perspective

La perspective détermine si nous vivons les événements de façon positive ou négative. Les régions concernées sont le noyau accumbens (centre du plaisir et de la motivation) et le cortex préfrontal. En s’activant, ces deux zones augmentent notre capacité à éprouver des émotions positives. À l’inverse, on est susceptible de tomber dans les extrêmes : être trop positif et ne pas confronter ses problèmes, ou être trop négatif et vulnérable à la déprime.

L’attention

La souplesse du cortex préfrontal (encore lui) augmente notre capacité à nous concentrer et à éviter les distractions. Cette région du cerveau renforce les signaux correspondant à la tâche en cours, tout en inhibant le reste.

Grâce à la neuroplasticité du cerveau, notre style émotionnel peut tout à fait évoluer au cours de notre vie. Nous disposons tous d’une marge de manœuvre pour rester maître de nos émotions. Vous souhaitez explorer votre intelligence émotionnelle ? Prenez rendez-vous pour votre première séance de coaching.

Tous les articles

Besoins humains

5 théories sur les besoins humains

S’ils se présentent dès la naissance, nos besoins ne nous quittent pas à l’âge adulte. Bien au contraire, nous avons […]

Déjouez les manipulateurs au boulot et gardez le contrôle sur sa sérénité.

Déjouez les manipulateurs au boulot et gardez le contrôle sur sa sérénité. L’ombre de la manipulation au travail Au travail, […]

être à l'aise séance photo

3 conseils pour être à l’aise devant l’objectif d’un photographe

S’il y a un moment redouté par beaucoup de personnes, c’est bien celui qui nous fait passer devant l’objectif d’un […]

Boucle SEVF

La boucle SEVF : à quoi ça sert et comment l’appliquer ?

Le célèbre thérapeute Stephen Karpman a mis en évidence les 4 compétences qui selon lui, améliorent la qualité de l’écoute […]

coaching professionnel

En quoi consiste le métier de coach professionnel ?

Le coaching souffre encore de certains préjugés, comme le fait que les résultats ne seraient pas mesurables ou que le […]

fatigue informationnelle

Comment préserver sa santé mentale face à l’infobésité ?

C’est aujourd’hui un Français sur deux qui est concerné par cette nouvelle forme de mal-être qu’est la fatigue informationnelle. Chaînes […]

communication positive

Communication positive au travail : ces phrases qui tuent la relation professionnelle

Bien communiquer avec ses collègues de travail, c’est tout un art. Mais puisque personne n’est parfait, nous commettons tous quelques […]

7C communication

Une communication efficace grâce à la méthode des 7 C

Notre façon de communiquer avec notre entourage professionnel peut parfois être source de malentendus et provoquer des conflits. Alors comment […]

Voulez-vous faire pousser vos talents ?

Prendre contact

"Pour ce qui est de l'avenir, il ne s'agit pas de le prévoir mais de le rendre possible" A. De St Exupéry

Aurore sur la cime des montagnes

Passez à l’action

Votre message a bien été envoyé, merci !

Votre message n’a pas pu être envoyé, vérifiez avoir correctement rempli les champs du formulaire.

Veuillez saisir tous les champs obligatoires et cocher la case ci-dessus pour pouvoir envoyer cet e-mail !

Le coaching en entreprise n’est plus l’apanage des dirigeants

Si le coaching en entreprise se fait une place de plus en plus importante dans la sphère professionnelle, c’est parce qu’il répond aux besoins de chacun. Non plus réservé à l’élite des dirigeants, il s’inscrit pleinement dans le développement, aussi bien à un niveau personnel que collectif. Voici tout ce que vous devez savoir.

Coaching en entreprise : définition

À ne pas confondre avec le coaching personnel, le coaching en entreprise prend la forme d’un accompagnement personnalisé entre un collaborateur et un coach professionnel. Qu’il soit individuel ou collectif, il est financé par la société et répond à un objectif défini en amont. Parmi les besoins les plus communs de nos jours : le bien-être au travail, le talent management, la cohésion d’équipe, la communication interpersonnelle ou encore la gestion de projet.

Le plus souvent, une séance dure entre 1 et 2h, en ligne ou en présentiel. Selon les cas, le coaching peut s’effectuer de façon ponctuelle (sur une période donnée) ou récurrente (tous les mois, par exemple).

Coaching en entreprise : pour qui ?

Bien qu’il soit en passe de se démocratiser à tous les publics, le coaching en entreprise s’adresse encore majoritairement aux postes décisionnaires. Pourtant, ce type d’accompagnement apporte tout autant au salarié qu’au chef d’entreprise.

Le coaching pour dirigeants et cadres supérieurs

Si celui-ci reste le plus répandu, c’est parce que ces personnes sont les plus actives quant au développement de l’entreprise. Le coach intervient ainsi régulièrement ou lors de périodes plus sensibles (stress, lancement de produit, etc.). Il aide le dirigeant à optimiser son potentiel pour gérer sereinement ses équipes et garder sa société en bonne santé.

Le coaching pour managers

Tout comme les chefs d’entreprise, on demande aux managers d’être au service des autres … parfois jusqu’à s’oublier. Or, une équipe n’est performante que lorsqu’elle est conduite par un leader qui exploite son propre potentiel. Le coaching en entreprise est une occasion en or pour le manager de se doter des outils nécessaires à son épanouissement et à celui des humains qu’il accompagne. Et on remarque que l’entreprise ne s’en porte que mieux.

Le coaching pour tout le monde

Pour tirer son épingle du jeu, une entreprise se doit de miser sur sa plus précieuse richesse : l’humain. Proposer un coaching de groupe à ses collaborateurs est un excellent moyen de les inclure dans une vision globale, et de les aider à se réaliser dans leur talent le plus pur. Parce que le coaching en entreprise s’attache à évoquer l’équilibre vie professionnelle/vie privée, il tend à se généraliser à tous les types de postes.

Les thématiques abordées en coaching d’entreprise

Dans la plupart des cas, l’entreprise fait appel à un coach une fois qu’elle a identifié sa problématique et que la gestion en interne n’a pas suffi à la solutionner. Ainsi, les thématiques que l’on retrouve le plus souvent en coaching d’entreprise sont les suivantes :

Chez C Bo Talents, le coaching en entreprise est l’une de nos spécialités. Depuis plusieurs années, nous accompagnons les dirigeants et les collaborateurs à exploiter leur potentiel sans se perdre sur le chemin. Contactez-nous pour réserver votre première séance.

Tous les articles

Besoins humains

5 théories sur les besoins humains

S’ils se présentent dès la naissance, nos besoins ne nous quittent pas à l’âge adulte. Bien au contraire, nous avons […]

Déjouez les manipulateurs au boulot et gardez le contrôle sur sa sérénité.

Déjouez les manipulateurs au boulot et gardez le contrôle sur sa sérénité. L’ombre de la manipulation au travail Au travail, […]

être à l'aise séance photo

3 conseils pour être à l’aise devant l’objectif d’un photographe

S’il y a un moment redouté par beaucoup de personnes, c’est bien celui qui nous fait passer devant l’objectif d’un […]

Boucle SEVF

La boucle SEVF : à quoi ça sert et comment l’appliquer ?

Le célèbre thérapeute Stephen Karpman a mis en évidence les 4 compétences qui selon lui, améliorent la qualité de l’écoute […]

coaching professionnel

En quoi consiste le métier de coach professionnel ?

Le coaching souffre encore de certains préjugés, comme le fait que les résultats ne seraient pas mesurables ou que le […]

fatigue informationnelle

Comment préserver sa santé mentale face à l’infobésité ?

C’est aujourd’hui un Français sur deux qui est concerné par cette nouvelle forme de mal-être qu’est la fatigue informationnelle. Chaînes […]

communication positive

Communication positive au travail : ces phrases qui tuent la relation professionnelle

Bien communiquer avec ses collègues de travail, c’est tout un art. Mais puisque personne n’est parfait, nous commettons tous quelques […]

7C communication

Une communication efficace grâce à la méthode des 7 C

Notre façon de communiquer avec notre entourage professionnel peut parfois être source de malentendus et provoquer des conflits. Alors comment […]

Voulez-vous faire pousser vos talents ?

Prendre contact

"Pour ce qui est de l'avenir, il ne s'agit pas de le prévoir mais de le rendre possible" A. De St Exupéry

Aurore sur la cime des montagnes

Passez à l’action

Votre message a bien été envoyé, merci !

Votre message n’a pas pu être envoyé, vérifiez avoir correctement rempli les champs du formulaire.

Veuillez saisir tous les champs obligatoires et cocher la case ci-dessus pour pouvoir envoyer cet e-mail !