Comment faire un retour critique de façon bienveillante ?

Lorsqu’il s’agit de communiquer avec ses collègues de travail, le naturel reprend souvent le dessus et nous oublions d’y mettre les formes. Mais une critique mal formulée peut vite devenir blessante et altérer une relation professionnelle. Alors, comment utiliser la communication bienveillante pour faire un retour critique sur le travail de quelqu’un ? Selon nous, il existe 3 éléments à prendre en compte absolument.

L’importance du contexte

Imaginez que votre manager soit constamment débordé et n’ait aucun moment à vous accorder dans sa journée. Vous sentiriez-vous à l’aise dans un tel climat ? Il y a peu de chances … La bienveillance commence par montrer que l’on est présent pour son équipe. Cela passe par le fait d’indiquer sa disponibilité et sa volonté d’être à l’écoute et d’accompagner. De cette façon, vous montrez à votre collaborateur qu’il peut poser des questions et que les réponses seront constructives. Bonus : programmez ensemble les moments de débriefing ou de questions/réponses, pour que chacun soit disposé à donner son attention et recevoir celle de l’autre.

Formuler une critique bienveillante

C’est bien connu : l’être humain est plus attiré par le négatif que par le positif. Mais lorsque vous faites un retour sur le travail d’un collaborateur, le diable se cache dans les détails. Commencez donc par valoriser ce qui a fonctionné (« Tu as bien géré ton temps »). Puis, plutôt que simplement pointer du doigt ce qui ne va pas (« Tu as parlé trop vite pendant ta présentation »), mettez en lumière ce qui, selon vous, peut être amélioré. Ce qui donnerait « Pour améliorer ton animation la prochaine fois, tu pourrais essayer de parler plus doucement ». La critique n’est plus perçue comme telle mais comme un outil pour devenir meilleur chaque jour. En tant que manager, vous êtes un leader tourné vers le futur, et non un maître d’école qui distribue des punitions.

Quelques exemples de formulation

  • « Ce serait encore plus clair si tu faisais comme ça … »
  • « On comprendrait encore mieux si tu ajoutais ça … »
  • « Si tu veux améliorer ceci, tu peux faire comme ça … »
  • « Pour la prochaine fois, tu pourrais faire davantage ça … »
  • « Ce serait encore mieux si tu passais un peu moins de temps sur cette partie et que tu privilégiais plutôt telle partie … »

Instaurer un échange d’égal à égal

La communication bienveillante s’éloigne du schéma classique descendant, type « maître à élève ». Chaque collaborateur a quelque chose à apporter aux autres, et inversement. C’est pour cette raison qu’il peut être judicieux de prévoir un moment pendant lequel chacun fait son retour à l’autre. Ne soyez pas le/la manager qui corrige ce qui a été fait, mais celui/celle avec qui on travaille main dans la main pour améliorer ce qui a été fait. Ainsi, chacun apprend de l’autre et la confiance en soi est reboostée à bloc.

La communication interpersonnelle est un pilier souvent oublié du métier de manager, car l’un des plus difficiles à mettre en œuvre. C Bo Talents accompagne les dirigeants et managers pour instaurer une communication bienveillante qui soit au service d’une évolution commune. Contactez-nous pour en savoir plus.

Tous les articles

communication bienveillante

Comment faire un retour critique de façon bienveillante ?

Lorsqu’il s’agit de communiquer avec ses collègues de travail, le naturel reprend souvent le dessus et nous oublions d’y mettre […]

philo-cognitifs

Qu’est-ce qu’un philo-cognitif ?

Littéralement, la philo-cognition signifie l’amour de la pensée et de la connaissance. Une belle façon de décrire le profil philo-cognitif, […]

gestion de la colère

Comprendre la colère et apprendre à la maîtriser

La colère est sans doute l’une des émotions les plus difficiles à maîtriser. Parce qu’elle nous pousse à (ré)agir, elle […]

Canicule au travail

Comment supporter la chaleur au travail ?

Le GIEC (Groupe d’experts intergouvernemental sur l’évolution du climat) prévoit que les vagues de chaleur vont augmenter en intensité et […]

misophonie au travail

Comment travailler sereinement quand on est misophone ?

Un collègue qui mange à côté de vous à la pause déjeuner, un stylo qui tombe par terre, le tic-tac […]

méthodes de travail flexibles

Les méthodes de travail flexibles à tester pour des salariés heureux

Plus que jamais, il faut croire que la crise sanitaire a fait bouger les codes du monde de l’entreprise. Elle […]

yoga sur chaise

6 postures de yoga sur chaise à faire au travail

Sédentarité, tâches répétitives, charge mentale : il n’est pas rare d’accumuler les tensions après une journée de travail. On sait […]

homophobie au travail

Quelles actions pour lutter contre l’homophobie au travail ?

Bien que ce soit une aberration, l’homophobie au travail continue d’exister dans notre société. Elle commence parfois dès l’embauche avec […]

Voulez-vous faire pousser vos talents ?

Prendre contact

"Pour ce qui est de l'avenir, il ne s'agit pas de le prévoir mais de le rendre possible" A. De St Exupéry

Aurore sur la cime des montagnes

Passez à l’action

Votre message a bien été envoyé, merci !

Votre message n’a pas pu être envoyé, vérifiez avoir correctement rempli les champs du formulaire.

Veuillez saisir tous les champs obligatoires et cocher la case ci-dessus pour pouvoir envoyer cet e-mail !

Qu’est-ce qu’un philo-cognitif ?

Littéralement, la philo-cognition signifie l’amour de la pensée et de la connaissance. Une belle façon de décrire le profil philo-cognitif, aussi appelé « haut potentiel » ou « surdoué ». Dès l’enfance, on observe chez lui un comportement inadapté et un monde intérieur très développé. Il est temps de percer à jour cette particularité souvent mal comprise.

C’est quoi, être philo-cognitif ?

Les philo-cognitifs sont des personnes, enfants ou adultes, dont le fonctionnement cérébral diffère de la « normale ». Souvent assimilée au haut potentiel (à ne pas confondre avec le haut potentiel émotionnel), cette particularité les pousse à être en permanence dans leurs pensées, et à se poser des questions sur des aspects de la vie qui ne sont que des détails pour d’autres. Une étude menée à Lyon a démontré par l’imagerie médicale que les connexions cérébrales étaient plus nombreuses et plus rapides chez les enfants à haut potentiel que chez les autres.

Les 3 particularités qui permettent de repérer un philo-cognitif

On sait aujourd’hui reconnaître les philo-cognitifs, et ce dès l’enfance, grâce à ces caractéristiques qui leur sont propres :

  • L’hyper-spéculation : le besoin de pousser toujours plus loin le raisonnement, de « chercher la petite bête » et de tout remettre en question. Ce comportement vient de la nécessité de contrôler son environnement, anticiper chaque situation et se rassurer.
  • L’hyperacuité : une hypersensibilité des sens et des émotions qui fonctionne comme un radar pour avertir d’un potentiel danger. Elle peut être vécue comme un don ou comme un fardeau qui ne leur laisse pas de répit.
  • L’hyper-latence : une pensée en arborescence qui disperse l’attention et altère la concentration. Les philo-cognitifs ne sont pas toujours conscients de cette boucle mentale à l’oeuvre dans leur tête.

Ces 3 éléments sont vraiment caractéristiques du profil haut potentiel ou « surdoué ». Ils se rapprochent aussi beaucoup de la dynamique Imagineur du modèle Process Com®.

Les 2 types de philo-cognitif

En réalité, tous les philo-cognitifs présentent un peu de ces 2 types, qui se mélangent. Mais l’un d’eux domine toujours l’autre.

Le complexe

Le philo-complexe fonctionne de façon intuitive et subjective. Il est tourné vers son intérieur et son indépendance d’esprit le pousse à se sentir en décalage et mal compris des autres. Chez lui, l’hémisphère gauche dédiée au langage est le plus développé, ce qui inhibe son hémisphère droit, responsable de calmer l’impulsivité. Lorsqu’il extériorise sa pensée, le philo-complexe s’enferme alors dans une rigidité selon laquelle le monde doit voir les choses comme lui les voit, au risque d’avoir tort.

De la même façon, il a souvent des difficultés à s’adapter à l’autorité et aux codes sociaux. Depuis l’enfance, il ne se sent pas à sa place et a donc un grand besoin d’attention et d’appartenance. On trouve chez les « complexes » beaucoup d’artistes et de profils très sensibles, voire hyper-empathiques.

Le laminaire

Le fonctionnement du philo-laminaire est plutôt analytique et objectif. À l’inverse du « complexe », il s’adapte facilement à son environnement et aux règles de société. Son hémisphère droit est dominant : il s’ouvre naturellement au monde et cherche le consensus social. S’il comprend l’émotion chez autrui, il a un fort besoin de rationaliser pour se protéger et ne pas absorber les ressentis de son entourage. Résultat : les émotions se transforment en sensations et il somatise énormément. Le laminaire est un observateur qui prend le temps nécessaire pour intégrer les informations.

Saviez-vous que l’hypnose était d’autant plus bénéfique chez les philo-cognitifs ? Pratiquée régulièrement, elle permet de rééquilibrer l’activité des deux hémisphères du cerveau. Et si vous testiez l’hypnose de coaching avec C Bo Talents ? Contactez-nous pour réserver votre première séance.

Tous les articles

communication bienveillante

Comment faire un retour critique de façon bienveillante ?

Lorsqu’il s’agit de communiquer avec ses collègues de travail, le naturel reprend souvent le dessus et nous oublions d’y mettre […]

philo-cognitifs

Qu’est-ce qu’un philo-cognitif ?

Littéralement, la philo-cognition signifie l’amour de la pensée et de la connaissance. Une belle façon de décrire le profil philo-cognitif, […]

gestion de la colère

Comprendre la colère et apprendre à la maîtriser

La colère est sans doute l’une des émotions les plus difficiles à maîtriser. Parce qu’elle nous pousse à (ré)agir, elle […]

Canicule au travail

Comment supporter la chaleur au travail ?

Le GIEC (Groupe d’experts intergouvernemental sur l’évolution du climat) prévoit que les vagues de chaleur vont augmenter en intensité et […]

misophonie au travail

Comment travailler sereinement quand on est misophone ?

Un collègue qui mange à côté de vous à la pause déjeuner, un stylo qui tombe par terre, le tic-tac […]

méthodes de travail flexibles

Les méthodes de travail flexibles à tester pour des salariés heureux

Plus que jamais, il faut croire que la crise sanitaire a fait bouger les codes du monde de l’entreprise. Elle […]

yoga sur chaise

6 postures de yoga sur chaise à faire au travail

Sédentarité, tâches répétitives, charge mentale : il n’est pas rare d’accumuler les tensions après une journée de travail. On sait […]

homophobie au travail

Quelles actions pour lutter contre l’homophobie au travail ?

Bien que ce soit une aberration, l’homophobie au travail continue d’exister dans notre société. Elle commence parfois dès l’embauche avec […]

Voulez-vous faire pousser vos talents ?

Prendre contact

"Pour ce qui est de l'avenir, il ne s'agit pas de le prévoir mais de le rendre possible" A. De St Exupéry

Aurore sur la cime des montagnes

Passez à l’action

Votre message a bien été envoyé, merci !

Votre message n’a pas pu être envoyé, vérifiez avoir correctement rempli les champs du formulaire.

Veuillez saisir tous les champs obligatoires et cocher la case ci-dessus pour pouvoir envoyer cet e-mail !

Comprendre la colère et apprendre à la maîtriser

La colère est sans doute l’une des émotions les plus difficiles à maîtriser. Parce qu’elle nous pousse à (ré)agir, elle entraîne parfois des comportements que nous finissons par regretter. Mais, rassurez-vous, il est possible de travailler la gestion de la colère grâce à ces quelques conseils.

Comment fonctionne la colère ?

Comme toutes les émotions, la colère jour un rôle de messagère. En effet, elle nous apporte des informations précieuses sur nos besoins profonds. Les émotions déplaisantes en général nous permettent de définir nos limites et de les faire respecter aux autres. Dans le corps, la colère se traduit par plusieurs réactions : augmentation des fréquences cardiaque et respiratoire, le sang qui monte aux joues, contraction des muscles, etc. On se prépare à l’action, comme moyen de protection. Et c’est là tout l’enjeu : maîtriser l’action qui vient après l’émotion. Car, si son intensité est différente chez chacun, la colère peut avoir des conséquences sur nos relations.

Les spécificités de la colère chez les jeunes

Les bouleversements hormonaux qui ont lieu pendant l’adolescence exacerbent bien souvent les émotions. Ainsi, un accès de colère peut survenir sans raison apparente et se révéler particulièrement intense. On peut également observer ce comportement chez les profils hypersensibles. À cet âge, il est aussi fréquent de manifester par la colère des émotions sous-jacentes, comme la peur, la frustration ou la honte.

Nos conseils pour une meilleure gestion de la colère

Heureusement, il existe un certain nombre de techniques pour apprendre à maîtriser le sentiment de colère avant d’exploser :

  • Dès l’instant où la colère se manifeste, arrêtez-vous un moment pour en prendre conscience et nommer l’émotion. Demandez-vous : quelles sont les sensations dans mon corps ? À quel endroit cela se passe-t-il ? Puis : Qu’est-ce qui provoque la colère chez moi (situation, paroles, etc.) ?
  • Isolez-vous et extériorisez votre colère de la manière que vous préférez. Cela peut être par l’écriture, le dessin, le sport, etc.
  • Une fois la rage calmée, parlez de vos ressentis à une personne de confiance (votre conjoint, un ami, etc.). Cette discussion vous permettra de vous sentir entouré et de bénéficier d’un point de vue différent.
  • Pratiquez la méditation de pleine conscience pour accéder à une meilleure gestion de vos émotions. Cette pratique tend à mettre une distance entre soi et les ressentis, de sorte qu’ils perdent leur emprise sur la personne.
  • Si l’impact de la colère sur votre vie devient trop important, consultez un spécialiste pour envisager une psychothérapie. Les thérapies brèves, comme la TCC, peuvent vraiment aider dans ce type de cas. L’hypnose donne également de bons résultats

Cette liste est non exhaustive, mais il vous revient de tester différentes astuces jusqu’à trouver celle qui fonctionne pour vous.

Chez C Bo Talents, nous utilisons l’hypnose de coaching pour vous aider à mieux gérer votre colère. Au programme : des techniques de visualisation et des exercices pour vous libérer de la charge émotionnelle. Que vous soyez étudiant, salarié ou dirigeant, nous vous accompagnons pour retrouver le contrôle de votre vie. Posez-nous vos questions ou prenez rendez-vous dès maintenant.

Tous les articles

communication bienveillante

Comment faire un retour critique de façon bienveillante ?

Lorsqu’il s’agit de communiquer avec ses collègues de travail, le naturel reprend souvent le dessus et nous oublions d’y mettre […]

philo-cognitifs

Qu’est-ce qu’un philo-cognitif ?

Littéralement, la philo-cognition signifie l’amour de la pensée et de la connaissance. Une belle façon de décrire le profil philo-cognitif, […]

gestion de la colère

Comprendre la colère et apprendre à la maîtriser

La colère est sans doute l’une des émotions les plus difficiles à maîtriser. Parce qu’elle nous pousse à (ré)agir, elle […]

Canicule au travail

Comment supporter la chaleur au travail ?

Le GIEC (Groupe d’experts intergouvernemental sur l’évolution du climat) prévoit que les vagues de chaleur vont augmenter en intensité et […]

misophonie au travail

Comment travailler sereinement quand on est misophone ?

Un collègue qui mange à côté de vous à la pause déjeuner, un stylo qui tombe par terre, le tic-tac […]

méthodes de travail flexibles

Les méthodes de travail flexibles à tester pour des salariés heureux

Plus que jamais, il faut croire que la crise sanitaire a fait bouger les codes du monde de l’entreprise. Elle […]

yoga sur chaise

6 postures de yoga sur chaise à faire au travail

Sédentarité, tâches répétitives, charge mentale : il n’est pas rare d’accumuler les tensions après une journée de travail. On sait […]

homophobie au travail

Quelles actions pour lutter contre l’homophobie au travail ?

Bien que ce soit une aberration, l’homophobie au travail continue d’exister dans notre société. Elle commence parfois dès l’embauche avec […]

Voulez-vous faire pousser vos talents ?

Prendre contact

"Pour ce qui est de l'avenir, il ne s'agit pas de le prévoir mais de le rendre possible" A. De St Exupéry

Aurore sur la cime des montagnes

Passez à l’action

Votre message a bien été envoyé, merci !

Votre message n’a pas pu être envoyé, vérifiez avoir correctement rempli les champs du formulaire.

Veuillez saisir tous les champs obligatoires et cocher la case ci-dessus pour pouvoir envoyer cet e-mail !

Comment supporter la chaleur au travail ?

Le GIEC (Groupe d’experts intergouvernemental sur l’évolution du climat) prévoit que les vagues de chaleur vont augmenter en intensité et en fréquence dans les années à venir. Pour ne pas trop souffrir de la canicule au travail, il vaut donc mieux savoir s’adapter grâce à quelques règles simples.

Conseils pour supporter la canicule au travail

Difficile de se concentrer sur une tâche lorsque le thermomètre annonce plus de 30 degrés. On le sait aujourd’hui, de bonnes conditions de travail sont primordiales pour la performance. Il vaut donc mieux savoir se préparer à affronter la canicule. Voici comment :

  • Buvez de l’eau plusieurs fois par jour,
  • Évitez de consommer des boissons alcoolisées,
  • Mangez léger et frais, mais en quantité suffisante,
  • Optez pour des vêtements légers et amples, en matière naturelle (coton, lin, etc.),
  • Diminuez les efforts physiques ou reportez-les aux moments les plus frais,
  • Adaptez votre rythme de travail en fonction des heures les plus chaudes,
  • Surveillez régulièrement la température intérieure et extérieure,
  • Veillez sur vos collaborateurs, vos collègues et signalez le moindre problème,
  • Si vous travaillez en extérieur, protégez votre tête du soleil,
  • Faites preuve de prudence en cas d’antécédents ou de traitement médical.

En suivant ces mesures, vous devriez pouvoir limiter l’impact de la canicule sur votre travail. Mais votre employeur, lui aussi, se doit de vous faciliter la tâche.

Les obligations de l’employeur en période de canicule

Il en va de la responsabilité de l’employeur de garantir la sécurité de ses salariés sur leur lieu de travail. Il est notamment tenu de :

  • Renouveler l’air pour maintenir une température correcte dans les locaux,
  • Proposer à ses salariés de l’eau potable et fraîche,
  • Si besoin, modifier l’organisation du travail pour éviter l’exposition à la chaleur (télétravail, horaires aménagés, pauses fréquentes, etc.),
  • Surveiller l’évolution des conditions climatiques,
  • Veiller plus particulièrement sur les travailleurs fragiles (femmes enceintes, handicaps, pathologies chroniques, etc.).

Si votre entreprise relève du secteur du BTP, il doit redoubler de vigilance, car les employés sont particulièrement exposés à la chaleur. En plus des consignes citées précédemment, il lui faut à prévoir un local de repos ventilé ou climatisé et s’assurer que le port de protections garantisse la sécurité de chacun.

Comment réagir face à un coup de chaleur ?

Malgré tout, il peut arriver que ces mesures ne suffisent pas, ou qu’elles ne soient pas respectées. Le coup de chaleur (ou insolation) se traduit par des symptômes reconnaissables. Parmi eux : maux de tête, fatigue, vertiges, perte d’équilibre, confusion, perte de connaissance. Si vous remarquez ces signaux chez l’un de vos collaborateurs, signalez-le à votre employeur, puis mettez en place les gestes de premier secours. Demandez à la personne de cesser toute activité, placez-la à l’abri du soleil, rafraîchissez-la à l’aide d’un brumisateur ou d’un linge humide. Si cela ne suffit pas, appelez le SAMU (15) et suivez leurs instructions.

La loi n’évoque pas de température à laquelle il serait impossible de travailler. Sauf si la chaleur menace directement votre santé, vous devez continuer votre activité. La situation se mesurant au cas par cas, pensez à vous préserver pour subir le moins possible la canicule au travail.

Tous les articles

communication bienveillante

Comment faire un retour critique de façon bienveillante ?

Lorsqu’il s’agit de communiquer avec ses collègues de travail, le naturel reprend souvent le dessus et nous oublions d’y mettre […]

philo-cognitifs

Qu’est-ce qu’un philo-cognitif ?

Littéralement, la philo-cognition signifie l’amour de la pensée et de la connaissance. Une belle façon de décrire le profil philo-cognitif, […]

gestion de la colère

Comprendre la colère et apprendre à la maîtriser

La colère est sans doute l’une des émotions les plus difficiles à maîtriser. Parce qu’elle nous pousse à (ré)agir, elle […]

Canicule au travail

Comment supporter la chaleur au travail ?

Le GIEC (Groupe d’experts intergouvernemental sur l’évolution du climat) prévoit que les vagues de chaleur vont augmenter en intensité et […]

misophonie au travail

Comment travailler sereinement quand on est misophone ?

Un collègue qui mange à côté de vous à la pause déjeuner, un stylo qui tombe par terre, le tic-tac […]

méthodes de travail flexibles

Les méthodes de travail flexibles à tester pour des salariés heureux

Plus que jamais, il faut croire que la crise sanitaire a fait bouger les codes du monde de l’entreprise. Elle […]

yoga sur chaise

6 postures de yoga sur chaise à faire au travail

Sédentarité, tâches répétitives, charge mentale : il n’est pas rare d’accumuler les tensions après une journée de travail. On sait […]

homophobie au travail

Quelles actions pour lutter contre l’homophobie au travail ?

Bien que ce soit une aberration, l’homophobie au travail continue d’exister dans notre société. Elle commence parfois dès l’embauche avec […]

Voulez-vous faire pousser vos talents ?

Prendre contact

"Pour ce qui est de l'avenir, il ne s'agit pas de le prévoir mais de le rendre possible" A. De St Exupéry

Aurore sur la cime des montagnes

Passez à l’action

Votre message a bien été envoyé, merci !

Votre message n’a pas pu être envoyé, vérifiez avoir correctement rempli les champs du formulaire.

Veuillez saisir tous les champs obligatoires et cocher la case ci-dessus pour pouvoir envoyer cet e-mail !

Comment travailler sereinement quand on est misophone ?

Un collègue qui mange à côté de vous à la pause déjeuner, un stylo qui tombe par terre, le tic-tac d’une horloge … Nombreuses sont ces situations, anodines pour le commun des mortels, mais insupportables pour les misophones. Voici tous nos conseils pour gérer votre misophonie au travail.

La misophonie : définition

Bien que peu diagnostiquée, la misophonie est un trouble neuropsychiatrique qui concernerait près de 15% des Français. Les personnes qui en souffrent ressentent, face à certains sons, des émotions négatives et intenses (colère, dégoût, anxiété). Il s’agit des bruits causés par des tiers : mastication, ronflement, clavier d’ordinateur … Les symptômes peuvent durer plusieurs heures et s’accompagner de sueurs froides ou d’une accélération du rythme cardiaque.

Quel traitement pour soigner la misophonie ?

À ce jour, il n’existe aucun traitement qui ait prouvé son efficacité dans la lutte contre la misophonie. Le plus souvent, il est conseillé de se tourner vers les thérapies cognitives et comportementales (TCC) afin d’apprendre à dissocier les sons des émotions qu’ils provoquent. Une autre technique existe : la thérapie d’habituation, utilisée notamment pour traiter les acouphènes. Elle consiste à exposer progressivement le patient aux sons désagréables afin de l’y désensibiliser.

Astuces pour gérer la misophonie au travail

Avant de commencer une thérapie, il est possible de mettre en place des actions au quotidien pour mieux vivre votre misophonie au travail :

  • Éloignez-vous du bruit : cela paraît évident, mais plus vous serez loin de l’origine des sons, moins ils vous importuneront. S’ils proviennent d’une personne en particulier, faites en sorte de vous trouver dans une autre pièce, pour ne pas l’entendre, mais aussi ne pas la voir. En effet, l’avoir dans votre champ de vision risque de vous mettre dans un état d’hyper-vigilance.

  • Travaillez avec un casque ou des écouteurs : c’est la tactique favorite des misophones car sans doute la plus facile à utiliser. Elle vous permettra de faire abstraction de votre environnement et d’améliorer votre concentration et votre efficacité. Mention bonus pour le casque à réduction de bruit.

  • Écoutez de la musique ou des sons d’ambiance : il existe des applications conçues pour créer des playlists en fonction de votre humeur (Spotify) ou écouter des sons pour vous concentrer (Endel). Cela vous placera dans une bulle de productivité toute la journée.

  • Parlez-en à votre supérieur : la misophonie est un trouble encore méconnu, il peut être bon de sensibiliser votre hiérarchie à ses problématiques. Expliquez en quoi cela affecte votre bien-être et vos performances au travail. Si cela est possible, elle fera tout pour améliorer vos conditions de travail.

  • Parlez-en à la personne source de votre inconfort : la communication est la clé. Avec diplomatie, faites comprendre à votre collègue que certains de ses comportements vous causent des difficultés auditives. Pour ne pas entrer en conflit avec lui, pensez à utiliser les principes de la communication non violente. Restez objectif, parlez à la première personne, exprimez clairement vos besoins et formulez une demande qu’il soit en mesure de satisfaire.

Vous avez du mal à gérer votre misophonie au travail ? C Bo Talents vous propose des séances de coaching personnalisées pour apprendre à vivre avec ce trouble et harmoniser vos relations avec vos collègues. Prenez rendez-vous pour notre première rencontre.

Tous les articles

communication bienveillante

Comment faire un retour critique de façon bienveillante ?

Lorsqu’il s’agit de communiquer avec ses collègues de travail, le naturel reprend souvent le dessus et nous oublions d’y mettre […]

philo-cognitifs

Qu’est-ce qu’un philo-cognitif ?

Littéralement, la philo-cognition signifie l’amour de la pensée et de la connaissance. Une belle façon de décrire le profil philo-cognitif, […]

gestion de la colère

Comprendre la colère et apprendre à la maîtriser

La colère est sans doute l’une des émotions les plus difficiles à maîtriser. Parce qu’elle nous pousse à (ré)agir, elle […]

Canicule au travail

Comment supporter la chaleur au travail ?

Le GIEC (Groupe d’experts intergouvernemental sur l’évolution du climat) prévoit que les vagues de chaleur vont augmenter en intensité et […]

misophonie au travail

Comment travailler sereinement quand on est misophone ?

Un collègue qui mange à côté de vous à la pause déjeuner, un stylo qui tombe par terre, le tic-tac […]

méthodes de travail flexibles

Les méthodes de travail flexibles à tester pour des salariés heureux

Plus que jamais, il faut croire que la crise sanitaire a fait bouger les codes du monde de l’entreprise. Elle […]

yoga sur chaise

6 postures de yoga sur chaise à faire au travail

Sédentarité, tâches répétitives, charge mentale : il n’est pas rare d’accumuler les tensions après une journée de travail. On sait […]

homophobie au travail

Quelles actions pour lutter contre l’homophobie au travail ?

Bien que ce soit une aberration, l’homophobie au travail continue d’exister dans notre société. Elle commence parfois dès l’embauche avec […]

Voulez-vous faire pousser vos talents ?

Prendre contact

"Pour ce qui est de l'avenir, il ne s'agit pas de le prévoir mais de le rendre possible" A. De St Exupéry

Aurore sur la cime des montagnes

Passez à l’action

Votre message a bien été envoyé, merci !

Votre message n’a pas pu être envoyé, vérifiez avoir correctement rempli les champs du formulaire.

Veuillez saisir tous les champs obligatoires et cocher la case ci-dessus pour pouvoir envoyer cet e-mail !

Les méthodes de travail flexibles à tester pour des salariés heureux

Plus que jamais, il faut croire que la crise sanitaire a fait bouger les codes du monde de l’entreprise. Elle a surtout mis en exergue les besoins profonds de salariés en proie au mal-être, voire au burn-out. Face à ces enjeux, de nouvelles méthodes de travail flexibles ont vu le jour. Au programme : mouvement, liberté et équilibre. Passons en revue chacune d’elles.

Le télétravail : la nouvelle normalité

S’il était un passage obligé pendant la crise du Covid, le télétravail est aujourd’hui devenu monnaie courante. De plus en plus d’entreprises choisissent de le proposer à leurs salariés. Il peut être total ou partiel, souvent sur la base de 2 jours en entreprise et 3 jours de télétravail. Et pour cause, ses avantages ne sont plus à démontrer : meilleur équilibre entre vie privée et vie professionnelle, moins de déplacements … Attention cependant : pour certaines personnes, il peut provoquer un sentiment d’isolement et de désorganisation.

Le flex-office : casser les codes du bureau attitré

Fini le temps où chaque salarié travaillait dans son propre bureau. Avec le flex-office, chacun s’installe au poste de travail qui correspond à la mission du moment. L’idée est de mettre le confort au premier plan en offrant au travailleur un environnement optimisé à la tâche qu’il est en train d’accomplir. Contrairement au « chacun son bureau », l’espace appartient à tout le monde. Ce fonctionnement permet ainsi de casser la routine, de rompre avec la solitude et de faciliter la cohésion d’équipe. D’ailleurs, l’entreprise Sanofi a adopté cette méthode de travail après avoir réalisé que ses locaux n’étaient occupés qu’à 80%.

Le travail nomade : l’efficacité en mouvement

Très répandu chez les auto-entrepreneurs du digital (digital nomades), ce mode de travail est tout aussi accessible en entreprise. En effet, pourquoi rester sur place alors qu’un ordinateur et une connexion internet suffisent à beaucoup de métiers ? Si vous êtes développeur web, community manager, graphiste ou designer, vous pouvez travailler tout en parcourant le monde. Des entreprises comme Holiworking s’occupent même de la paperasse auprès de votre employeur. La flexibilité et la confiance que vous accorde ce dernier, vous permettent de développer vos compétences, et de gagner en concentration et en motivation.

L’aménagement des temps de travail : respecter son rythme

Là aussi, il s’agit d’une méthode courante chez les travailleurs indépendants. Pourtant, de nombreuses entreprises proposent à leurs employés d’organiser leurs journées librement. En s’aménageant des plages horaires personnalisées, ils respectent davantage leur fonctionnement biologique. Certains sont du matin, d’autres plutôt du soir, d’autres encore travaillent mieux en milieu de journée. Tout est possible : travail en coupure, pauses plus ou moins longues, moments de « deep work » … Ce principe tiré du slow business favorise la productivité et le bien-être au travail.

Vous pensez à instaurer une méthode de travail plus flexible dans votre entreprise ? Il n’est pas toujours facile de savoir laquelle nous correspond le mieux. C Bo Talents vous aide à définir vos besoins et à mettre des actions en place. On en discute ?

Tous les articles

communication bienveillante

Comment faire un retour critique de façon bienveillante ?

Lorsqu’il s’agit de communiquer avec ses collègues de travail, le naturel reprend souvent le dessus et nous oublions d’y mettre […]

philo-cognitifs

Qu’est-ce qu’un philo-cognitif ?

Littéralement, la philo-cognition signifie l’amour de la pensée et de la connaissance. Une belle façon de décrire le profil philo-cognitif, […]

gestion de la colère

Comprendre la colère et apprendre à la maîtriser

La colère est sans doute l’une des émotions les plus difficiles à maîtriser. Parce qu’elle nous pousse à (ré)agir, elle […]

Canicule au travail

Comment supporter la chaleur au travail ?

Le GIEC (Groupe d’experts intergouvernemental sur l’évolution du climat) prévoit que les vagues de chaleur vont augmenter en intensité et […]

misophonie au travail

Comment travailler sereinement quand on est misophone ?

Un collègue qui mange à côté de vous à la pause déjeuner, un stylo qui tombe par terre, le tic-tac […]

méthodes de travail flexibles

Les méthodes de travail flexibles à tester pour des salariés heureux

Plus que jamais, il faut croire que la crise sanitaire a fait bouger les codes du monde de l’entreprise. Elle […]

yoga sur chaise

6 postures de yoga sur chaise à faire au travail

Sédentarité, tâches répétitives, charge mentale : il n’est pas rare d’accumuler les tensions après une journée de travail. On sait […]

homophobie au travail

Quelles actions pour lutter contre l’homophobie au travail ?

Bien que ce soit une aberration, l’homophobie au travail continue d’exister dans notre société. Elle commence parfois dès l’embauche avec […]

Voulez-vous faire pousser vos talents ?

Prendre contact

"Pour ce qui est de l'avenir, il ne s'agit pas de le prévoir mais de le rendre possible" A. De St Exupéry

Aurore sur la cime des montagnes

Passez à l’action

Votre message a bien été envoyé, merci !

Votre message n’a pas pu être envoyé, vérifiez avoir correctement rempli les champs du formulaire.

Veuillez saisir tous les champs obligatoires et cocher la case ci-dessus pour pouvoir envoyer cet e-mail !

6 postures de yoga sur chaise à faire au travail

Sédentarité, tâches répétitives, charge mentale : il n’est pas rare d’accumuler les tensions après une journée de travail. On sait aujourd’hui que la pratique du yoga en entreprise favorise la concentration et la gestion du stress. Elle permet aussi de décontracter les muscles, dont le cerveau fait partie ! Voici 6 postures de yoga sur chaise, à faire au bureau.

1. Le cache-cache, pour reposer vos yeux

Commencez par frotter vos mains l’une contre l’autre pendant une vingtaine de secondes. Puis, placez vos paumes sur vos yeux, sans toucher vos paupières. Pour cela, vous pouvez faire comme des petites coupes en pliant légèrement vos mains. Fermez les yeux et laissez la chaleur se diffuser quelques secondes. Terminez en massant doucement vos sourcils, vos tempes et vos pommettes grâce à des mouvements circulaires.

Cet exercice offre un moment de répit à vos yeux fatigués par les écrans. À refaire aussi souvent que nécessaire.

2. Le moulinet, pour soulager vos poignets

Tendez vos bras devant vous, paumes de main vers l’extérieur. Placez ces dernières l’une contre l’autre en croisant vos bras et vos doigts. Amenez ensuite vos mains vers vous pour les faire passer vers le haut et tendre à nouveau vos bras. Répétez 5 fois, puis refaites-le en changeant le croisement des bras.

En plus d’assouplir vos poignets, cet exercice permet de relâcher les tensions dues à la position des mains sur le clavier d’ordinateur.

3. Les cercles, pour décrisper les épaules

Placez le bout des doigts sur vos épaules, coudes vers l’extérieur. Avec ces derniers, effectuez ensuite 10 cercles vers l’avant et 10 cercles vers l’arrière. Avec ce troisième exercice, vous renforcez vos épaules. Terminez en relâchant vos bras et en abaissant les épaules, sans forcer, sur une longue expiration.

4. La torsion, pour détendre le dos

Assis sur votre chaise, placez votre main droite à l’extérieur de votre genou gauche. Puis, en vous grandissant vers le haut, tournez-vous vers la gauche et regardez vers l’arrière. Restez sur 5 cycles de respiration (inspiration/expiration), puis changez de côté.

L’exercice de torsion permet d’«essorer » la colonne vertébrale en amenant du mouvement entre chaque vertèbre. Il est important ici de ne pas forcer et de garder le dos droit.

5. Les étirements, pour relâcher les lombaires

Toujours en position assise, posez votre main gauche sur votre jambe et étirez le bras droit vers le haut. Puis, tout en vous grandissant, penchez-vous vers la gauche pour étirer le côté droit du buste. Si c’est trop difficile pour l’épaule, vous pouvez aussi poser la main derrière la tête. Restez 5 cycles de respiration et répétez de l’autre côté. Ce mouvement détend les muscles du bas du dos, facilement crispés par la position assise prolongée.

6. Le chat, pour décontracter la nuque

Assis, croisez les bras comme pour exprimer votre mécontentement. Puis, placez vos coudes sur vos cuisses, près des genoux. Laissez ensuite le dos s’arrondir et le poids de la tête se relâcher vers le bas. Restez 5 cycles de respiration avant de dérouler la colonne doucement. Avec cet exercice, vous reposez votre chaîne postérieure.

Pourquoi ne pas proposer une initiation au yoga sur chaise, lors de votre prochaine cohésion d’équipe ? Contactez-nous pour en discuter.

Tous les articles

communication bienveillante

Comment faire un retour critique de façon bienveillante ?

Lorsqu’il s’agit de communiquer avec ses collègues de travail, le naturel reprend souvent le dessus et nous oublions d’y mettre […]

philo-cognitifs

Qu’est-ce qu’un philo-cognitif ?

Littéralement, la philo-cognition signifie l’amour de la pensée et de la connaissance. Une belle façon de décrire le profil philo-cognitif, […]

gestion de la colère

Comprendre la colère et apprendre à la maîtriser

La colère est sans doute l’une des émotions les plus difficiles à maîtriser. Parce qu’elle nous pousse à (ré)agir, elle […]

Canicule au travail

Comment supporter la chaleur au travail ?

Le GIEC (Groupe d’experts intergouvernemental sur l’évolution du climat) prévoit que les vagues de chaleur vont augmenter en intensité et […]

misophonie au travail

Comment travailler sereinement quand on est misophone ?

Un collègue qui mange à côté de vous à la pause déjeuner, un stylo qui tombe par terre, le tic-tac […]

méthodes de travail flexibles

Les méthodes de travail flexibles à tester pour des salariés heureux

Plus que jamais, il faut croire que la crise sanitaire a fait bouger les codes du monde de l’entreprise. Elle […]

yoga sur chaise

6 postures de yoga sur chaise à faire au travail

Sédentarité, tâches répétitives, charge mentale : il n’est pas rare d’accumuler les tensions après une journée de travail. On sait […]

homophobie au travail

Quelles actions pour lutter contre l’homophobie au travail ?

Bien que ce soit une aberration, l’homophobie au travail continue d’exister dans notre société. Elle commence parfois dès l’embauche avec […]

Voulez-vous faire pousser vos talents ?

Prendre contact

"Pour ce qui est de l'avenir, il ne s'agit pas de le prévoir mais de le rendre possible" A. De St Exupéry

Aurore sur la cime des montagnes

Passez à l’action

Votre message a bien été envoyé, merci !

Votre message n’a pas pu être envoyé, vérifiez avoir correctement rempli les champs du formulaire.

Veuillez saisir tous les champs obligatoires et cocher la case ci-dessus pour pouvoir envoyer cet e-mail !

Quelles actions pour lutter contre l’homophobie au travail ?

Bien que ce soit une aberration, l’homophobie au travail continue d’exister dans notre société. Elle commence parfois dès l’embauche avec des discriminations de la part d’employeurs peu scrupuleux. Puis elle va de « simples » moqueries jusqu’à la mise à l’écart. Ainsi, 55% des personnes LGBT+ disent avoir été témoin de discours homophobes sur leur lieu de travail. Et 73% déclarent éviter le sujet de l’orientation sexuelle avec leurs collègues (IFOP 2017). Voici 5 moyens de lutter contre l’homophobie au travail.

1. Incarner le changement en tant que dirigeant

Pour susciter une prise de conscience chez votre équipe, vous devez commencer par l’implanter en vous-même. En effet, c’est au leader que revient la responsabilité de mener une démarche qui va dans le sens des valeurs de l’entreprise. À vous de montrer l’exemple à travers vos paroles et votre comportement.

2. Communiquer et être à l’écoute

Avant d’installer de nouvelles directives, faites un état des lieux de la situation. Comment ? En vous mettant à l’écoute de vos salariés, en leur proposant des temps d’échange ou un questionnaire anonyme. Cette étape vous permettra de soulever les problèmes actuels avant de foncer tête baissée. Grâce au feedback de vos collaborateurs, vous ajusterez votre communication pour rester loin des stéréotypes et des conflits internes.

3. Jouer la carte de la sensibilisation

Lorsqu’il s’agit d’homophobie au travail, la représentation revêt une importance particulière. Encouragez vos collaborateurs LGBT+ à partager leur expérience auprès du reste de l’équipe. Ou bien, invitez des figures extérieures à le faire. Ce sera l’occasion pour vos salariés de comprendre les enjeux de la LGBTphobie. Chaque collaborateur prendra conscience que, s’il ne se sent pas concerné, il peut aussi être un allié de la cause.

4. Appliquer une tolérance zéro

Chaque salarié doit se sentir en sécurité sur son lieu de travail. Au-delà de montrer l’exemple, il revient donc au manager de veiller au respect des consignes mises en place. Il en va du respect des droits de l’Homme, mais aussi de la performance de l’entreprise. Prévoyez donc des sanctions adéquates et surtout, appliquez-les systématiquement en cas de comportement homophobe.

5. S’engager publiquement

Si vous ne savez pas par où commencer, l’association L’Autre Cercle a créé une charte d’engagement LGBT à destination des entreprises. Les signataires promettent de :

  • Créer un environnement inclusif pour les personnes LGBT+,
  • Respecter une égalité de traitement envers tous et toutes, quels que soient le genre et l’orientation sexuelle,
  • Soutenir les victimes d’homophobie au travail,
  • Observer les avancées et partager les bonnes pratiques dans leur réseau.

Cependant, il ne suffit pas de signer la charte. En effet, 44% des employés des entreprises signataires déclarent ne pas être familiers avec son contenu. N’oubliez donc pas d’en informer vos collaborateurs et de veiller à une bonne communication en interne sur ce sujet.

C Bo Talents accompagne les dirigeants pour construire une entreprise humaine et humaniste. Lors de nos coachings et formations, nous vous aidons à saisir vos problématiques et à y répondre. Contactez-nous pour organiser votre première séance.

Tous les articles

communication bienveillante

Comment faire un retour critique de façon bienveillante ?

Lorsqu’il s’agit de communiquer avec ses collègues de travail, le naturel reprend souvent le dessus et nous oublions d’y mettre […]

philo-cognitifs

Qu’est-ce qu’un philo-cognitif ?

Littéralement, la philo-cognition signifie l’amour de la pensée et de la connaissance. Une belle façon de décrire le profil philo-cognitif, […]

gestion de la colère

Comprendre la colère et apprendre à la maîtriser

La colère est sans doute l’une des émotions les plus difficiles à maîtriser. Parce qu’elle nous pousse à (ré)agir, elle […]

Canicule au travail

Comment supporter la chaleur au travail ?

Le GIEC (Groupe d’experts intergouvernemental sur l’évolution du climat) prévoit que les vagues de chaleur vont augmenter en intensité et […]

misophonie au travail

Comment travailler sereinement quand on est misophone ?

Un collègue qui mange à côté de vous à la pause déjeuner, un stylo qui tombe par terre, le tic-tac […]

méthodes de travail flexibles

Les méthodes de travail flexibles à tester pour des salariés heureux

Plus que jamais, il faut croire que la crise sanitaire a fait bouger les codes du monde de l’entreprise. Elle […]

yoga sur chaise

6 postures de yoga sur chaise à faire au travail

Sédentarité, tâches répétitives, charge mentale : il n’est pas rare d’accumuler les tensions après une journée de travail. On sait […]

homophobie au travail

Quelles actions pour lutter contre l’homophobie au travail ?

Bien que ce soit une aberration, l’homophobie au travail continue d’exister dans notre société. Elle commence parfois dès l’embauche avec […]

Voulez-vous faire pousser vos talents ?

Prendre contact

"Pour ce qui est de l'avenir, il ne s'agit pas de le prévoir mais de le rendre possible" A. De St Exupéry

Aurore sur la cime des montagnes

Passez à l’action

Votre message a bien été envoyé, merci !

Votre message n’a pas pu être envoyé, vérifiez avoir correctement rempli les champs du formulaire.

Veuillez saisir tous les champs obligatoires et cocher la case ci-dessus pour pouvoir envoyer cet e-mail !

Le slow business ou l’art de ralentir au travail

Le mot « business » vous évoque certainement la productivité, le stress ou la rapidité. Et pour cause, ce terme signifie en anglais « le fait d’être occupé ». En pleine expansion depuis les années 1980, le mouvement slow est en train de s’étendre au monde de l’entreprise. En pleine crise mondiale, et s’il était temps de ralentir grâce au slow business ?

Qu’est-ce que le slow business ?

Par opposition à la vision du temps sous l’angle de son utilité et de sa valeur financière, en slow business, le temps n’est pas de l’argent. Il est consciemment partagé et apprécié pour sa qualité, plutôt que productif à tout prix. Attention, ces moments « slow » ne remplacent pas les heures essentielles au développement d’une activité professionnelle, mais viennent s’y ajouter.

Comment intégrer le slow business dans votre entreprise ?

Après la théorie, passons aux actions concrètes pour pratiquer l’éloge de la lenteur, même au bureau.

Organisez plus de pauses

La vision selon laquelle la productivité des salariés serait directement corrélée à leur temps de travail, n’est plus valable aujourd’hui. Les moments les plus créatifs sont souvent les plus oisifs. Octroyez à vos employés plusieurs pauses dans la journée, même courtes, pour leur permettre de s’aérer le cerveau.

Respectez le rythme de chacun

Tout le monde n’est pas fait pour travailler de 9h à 18h, 5 jours sur 7. Et l’avènement du télétravail a prouvé à beaucoup de dirigeants que le présentéisme n’était pas la solution. Les slow entrepreneurs (ou slowpreneurs) abattent la même quantité de travail que n’importe qui. Ils la condensent simplement en sessions courtes pour profiter du temps qu’il reste à leur journée. Aidez vos collaborateurs à identifier leur fonctionnement : plutôt du matin ou du soir ? Deep work ou méthode Pomodoro ?

Essayez la méditation de pleine conscience

Au travail aussi, on retrouve cette injonction à la rapidité. Sauf qu’à vouloir aller toujours plus vite, on se projette dans le futur et se déconnecte du présent. On sait aujourd’hui que la méditation de pleine conscience favorise la concentration, la mémoire et la résistance au stress. Pourquoi ne pas proposer une séance d’initiation dans vos locaux ?

Oeuvrez pour la qualité de vie au travail

Le bien-être des salariés est au coeur de l’éthique du slow business. Et pour cause, un être humain détendu est un travailleur efficace. En revanche, cela nécessite un management ouvert et moderne. Si le concept est déjà bien installé aux États-Unis, de plus en plus de dirigeants français prennent des initiatives pour la QVT. Quelques idées : aménager une crèche, décréter le droit à la sieste, agencer une salle de sport, etc.

Réduisez le temps passé devant les écrans

S’ils sont nécessaires à certaines tâches, les écrans ont souvent tendance à vampiriser l’énergie de vos collaborateurs. Vous pouvez, par exemple, décider d’une pause déjeuner sans écran, un jour par semaine. Et, s’il fallait le préciser : interdiction de solliciter vos employés par SMS pour parler boulot le soir et le week-end !

Vous vous demandez par où commencer pour vous mettre au slow business ? Contactez-nous pour mettre en place votre protocole personnalisé.

Tous les articles

communication bienveillante

Comment faire un retour critique de façon bienveillante ?

Lorsqu’il s’agit de communiquer avec ses collègues de travail, le naturel reprend souvent le dessus et nous oublions d’y mettre […]

philo-cognitifs

Qu’est-ce qu’un philo-cognitif ?

Littéralement, la philo-cognition signifie l’amour de la pensée et de la connaissance. Une belle façon de décrire le profil philo-cognitif, […]

gestion de la colère

Comprendre la colère et apprendre à la maîtriser

La colère est sans doute l’une des émotions les plus difficiles à maîtriser. Parce qu’elle nous pousse à (ré)agir, elle […]

Canicule au travail

Comment supporter la chaleur au travail ?

Le GIEC (Groupe d’experts intergouvernemental sur l’évolution du climat) prévoit que les vagues de chaleur vont augmenter en intensité et […]

misophonie au travail

Comment travailler sereinement quand on est misophone ?

Un collègue qui mange à côté de vous à la pause déjeuner, un stylo qui tombe par terre, le tic-tac […]

méthodes de travail flexibles

Les méthodes de travail flexibles à tester pour des salariés heureux

Plus que jamais, il faut croire que la crise sanitaire a fait bouger les codes du monde de l’entreprise. Elle […]

yoga sur chaise

6 postures de yoga sur chaise à faire au travail

Sédentarité, tâches répétitives, charge mentale : il n’est pas rare d’accumuler les tensions après une journée de travail. On sait […]

homophobie au travail

Quelles actions pour lutter contre l’homophobie au travail ?

Bien que ce soit une aberration, l’homophobie au travail continue d’exister dans notre société. Elle commence parfois dès l’embauche avec […]

Voulez-vous faire pousser vos talents ?

Prendre contact

"Pour ce qui est de l'avenir, il ne s'agit pas de le prévoir mais de le rendre possible" A. De St Exupéry

Aurore sur la cime des montagnes

Passez à l’action

Votre message a bien été envoyé, merci !

Votre message n’a pas pu être envoyé, vérifiez avoir correctement rempli les champs du formulaire.

Veuillez saisir tous les champs obligatoires et cocher la case ci-dessus pour pouvoir envoyer cet e-mail !

4 idées pour améliorer la cohésion d’équipe dans votre entreprise

Il y a un élément fondamental derrière la performance d’une entreprise : la cohésion d’équipe. Vous rêvez de relations harmonieuses et de salariés qui se sentent bien chez vous ? Alors, vous devez impérativement la chouchouter. Suivez nos quelques conseils pour une cohésion d’équipe à toute épreuve.

La cohésion d’équipe : qu’est-ce que c’est ?

La cohésion d’équipe permet aux collaborateurs d’une entreprise de créer entre eux, un lien de qualité. Elle intervient lorsque chacun dépasse ses propres intérêts pour favoriser le collectif. Chacun se sent en confiance, a le sentiment d’appartenir au groupe et de pouvoir agir efficacement grâce à une bonne communication.

Il est temps d’améliorer votre cohésion d’équipe si :

  • Vous n’arrivez pas à atteindre vos objectifs,
  • Vous remarquez des tensions au sein de votre équipe,
  • Vous observez une opposition entre vos salariés et leur hiérarchie.

Travailler votre cohésion d’équipe sera l’occasion de rétablir la communication, de trouver une vision commune et de permettre à chacun de se sentir à sa place.

Le rôle du manager dans la cohésion d’équipe

À la manière d’un chef d’orchestre, le responsable d’équipe est celui qui veille à l’harmonie entre les individus. Il doit observer les personnalités et les comportements, mais aussi faire preuve d’intelligence émotionnelle pour fédérer sereinement son équipe. Sa présence sur le terrain est essentielle, car c’est au plus proche de ses collaborateurs qu’il peut guider et accompagner leur évolution.

Comment améliorer la cohésion d’équipe ?

Pour (re)créer un lien pérenne entre les salariés, il suffit parfois d’accepter de voir son leadership sous un angle différent. Mais rien de bien sorcier, voici quelques actions simples à mettre en place.

Revoyez vos rituels

Toute entreprise a ses rendez-vous : réunions, pauses-café … L’idée est d’y remettre de la convivialité. Concours de blagues, pauses à thème, musique … Laissez libre cours à la créativité de votre équipe.

Essayez-vous à la co-construction

Lorsque l’on crée un projet à plusieurs, les idées se multiplient et chacun se sent reconnu pour ses compétences. Travailler en co-construction permet de stimuler la participation et la productivité de tous.

Optez pour le mentorat

Rien de mieux que le mentorat en entreprise pour encourager le partage et favoriser un management transversal. Sans compter qu’il contribue à redonner du sens au travail et à l’expérience de chacun.

Organisez des événements à l’extérieur

Sortir du cadre de l’entreprise pour se retrouver entre collègues est un excellent moyen de créer du lien. Pour cela, vous avez le choix : soirée informelle, voyage, séminaire, team building … Il peut aussi s’agir d’une formation ou d’un atelier centré sur la communication interpersonnelle.

Chez C Bo Talents, la cohésion d’équipe est l’une de nos spécialités. Nos ateliers sont variés : escape game, cuisine, laser game, bataille de polochon, atelier doublage … Grâce à eux, nous aidons nos coachés à avancer ensemble dans la même direction. Contactez-nous aujourd’hui pour en discuter.

Tous les articles

communication bienveillante

Comment faire un retour critique de façon bienveillante ?

Lorsqu’il s’agit de communiquer avec ses collègues de travail, le naturel reprend souvent le dessus et nous oublions d’y mettre […]

philo-cognitifs

Qu’est-ce qu’un philo-cognitif ?

Littéralement, la philo-cognition signifie l’amour de la pensée et de la connaissance. Une belle façon de décrire le profil philo-cognitif, […]

gestion de la colère

Comprendre la colère et apprendre à la maîtriser

La colère est sans doute l’une des émotions les plus difficiles à maîtriser. Parce qu’elle nous pousse à (ré)agir, elle […]

Canicule au travail

Comment supporter la chaleur au travail ?

Le GIEC (Groupe d’experts intergouvernemental sur l’évolution du climat) prévoit que les vagues de chaleur vont augmenter en intensité et […]

misophonie au travail

Comment travailler sereinement quand on est misophone ?

Un collègue qui mange à côté de vous à la pause déjeuner, un stylo qui tombe par terre, le tic-tac […]

méthodes de travail flexibles

Les méthodes de travail flexibles à tester pour des salariés heureux

Plus que jamais, il faut croire que la crise sanitaire a fait bouger les codes du monde de l’entreprise. Elle […]

yoga sur chaise

6 postures de yoga sur chaise à faire au travail

Sédentarité, tâches répétitives, charge mentale : il n’est pas rare d’accumuler les tensions après une journée de travail. On sait […]

homophobie au travail

Quelles actions pour lutter contre l’homophobie au travail ?

Bien que ce soit une aberration, l’homophobie au travail continue d’exister dans notre société. Elle commence parfois dès l’embauche avec […]

Voulez-vous faire pousser vos talents ?

Prendre contact

"Pour ce qui est de l'avenir, il ne s'agit pas de le prévoir mais de le rendre possible" A. De St Exupéry

Aurore sur la cime des montagnes

Passez à l’action

Votre message a bien été envoyé, merci !

Votre message n’a pas pu être envoyé, vérifiez avoir correctement rempli les champs du formulaire.

Veuillez saisir tous les champs obligatoires et cocher la case ci-dessus pour pouvoir envoyer cet e-mail !